Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 23Article 575056

General News of Tuesday, 23 February 2021

Source: 237actu.com

La sanglante réponse de Camer.Be à Boris Bertolt après un post sur Amougou Belinga

'Aucun arriéré de salaire à l'ISSAM, cours dispensés à la perfection' 'Aucun arriéré de salaire à l'ISSAM, cours dispensés à la perfection'

Camer.Be prend la défense du Zomloa, et répond au lanceur d’alertes, Boris Bertolt, après une publication dans laquelle il croit mettre en lumière le témoignage d’un étudiant de l’ISSAM, qui dénonce la qualité des formations dans cet Institut privé d'enseignement supérieur, dont l’homme d’affaires Jean Pierre Amougou Belinga est le promoteur

Voici la réplique du journal en ligne Camer.Be

Depuis quelques quelques temps, Sa Majesté Jean Pierre Amougou Belinga le Président Directeur Général ( PDG ) du Groupe l'Anecdote, est victime d'une cabale sur les réseaux sociaux. Cette fois-ci, c'est l'Institut Supérieur des Sciences, Arts et Métiers (ISSAM) dont il est le promoteur qui, est la cible d'un obscur et mythomane lanceur d'alertes camerounais basé en France. L'ISSAM est la propriété de l'homme d'affaires milliardaire camerounais, Jean Pierre Amougou Belinga, propriétaire de plusieurs entreprises, dont Telesud basée à Paris en France.

En effet, des publications grossièrement diffamatoires affirment que les enseignants de l'ISSAM, cumulent des arriérés de salaire depuis plusieurs mois, et les étudiants, abandonnés à eux-mêmes. Une vraie fable sans fabuliste cependant. Toute vérification faite, il n'en est rien. Il n'existe aucun arriéré de salaire à l'ISSAM. Les enseignants rencontrés par votre reporter, se disent d'ailleurs surpris par de telles ubuesques calomnies. " Nous n'avons aucun arriéré de salaire ici, et les cours se déroulent très bien" , nous confie un enseignant d'Etudes biomédicales. Une affirmation corroborée par un étudiant en Génie industriel qui, se targue de suivre sa formation dans le meilleur établissement d'enseignement supérieur à capitaux privés de la sous-région Afrique Centrale, en termes d'infrastructures et d'équipements des laboratoires. "L'ISSAM possède un incubateur de projets pour étudiants, et l'an dernier, Monsieur Amougou Belinga le promoteur et Président du Conseil d'Etablissement de l'ISSAM, a offert 11 millions francs CFA de primes d'excellence aux 11 meilleurs performances au BTS, et chacun des lauréats a reçu un million de francs. Je n'ai jamais vu cela ailleurs", confesse un étudiant en Journalisme, avant d'ajouter que "Monsieur Amougou Belinga est un grand homme, un bâtisseur qui s'inscrit dans la lignée du défunt patriarche Joseph Ndi Samba, en matière de promotion de l'éducation".

Meilleur Institut privé d'enseignement supérieur ( IPES ) de la sous-région, l'ISSAM dont le campus est situé à Minkan par Odza à Yaoundé, est constitué de cinq blocs pédagogiques de R+2 modulables, de laboratoires ultramodernes équipés à la pointe de la technologie, d'un complexe multisports, d'un restaurant moderne. Il faut ajouter à cela, les salles de spectacles et les bus de transport d'étudiants. Les infrastructures de l'ISSAM sont telles que l'école peut accueillir les Jeux Universitaires. Un corps enseignant aguerri et compétent, et exerçant sous la tutelle académique de l'université de Douala.

De par ses laboratoires ultramodernes, ISSAM n'a pas son pareil au Cameroun et en Afrique Centrale, pour les Etudes techniques et biomédicales.

Halte à la haine gratuite. Il n'y a aucun arriéré de salaire à l'ISSAM, et les cours se déroulent selon l'orthodoxie en la matière. Monsieur Amougou Belinga est un homme d'honneur qui, n'accepte aucun compromis avec le bien-être de ses employés. A l'observation, l'homme d'affaires Amougou Belinga apparaît au final comme un grand bâtisseur de prospérité toujours combattu, mais jamais battu.
L'ISSAM se porte très bien.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter