Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 09Article 519004

Crime & Punishment of Tuesday, 9 June 2020

Source: camer.be

La ruée vers les ossements humains inquiètent dans le Noun


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

La plupart des trafiquants ont été interpellés par des éléments de la gendarmerie.

Le département du Noun, région de l'Ouest, est devenu la capitale par excellence des trafics à usage multiple. Ici, rien n'est épargné car on retrouve un peu du tout pour se faire de l'argent à tout prix et à tous les prix. Tout récemment, les fins limiers de la brigade de gendarmerie de Foumbot, ont démantelé un vaste réseau de trafiquants d'ossements humains constitué de quatre personnes dont une dame.

La dépouille de la victime qui était en état de putréfaction avancée a été sauvée par ces hommes en tenue treillis, qui ont pu mettre la main sur la bande de malfaiteurs. La victime sera à nouveau inhumée après les formalités administratives d'usage.

Action similaire au quartier Njindam où sont interpellés trois individus en possession des fémurs humains contenus dans un sac. Il y a été retrouvé également un squelette entier et une tête de femme exhumée de la tombe où elle reposait pourtant depuis près de six mois seulement. Toute cette marchandise d'un autre genre était prête pour la livraison.

Surtout après un business dont le coût estimé à 30 millions Fcfa était non négociable pour l'acquisition de l'ossature en question. Une quatrième complice sera interpellée à Baïgom, après avoir pris la fuite lorsque ses acolytes du crime ont été saisis par les gendarmes. Après de longues heures d’exploitation, elle finira par cracher le morceau lié à leur ignoble profession.

A chaque interpellation, la moindre révélation des commanditaires est toujours ahurissante: «Pardon chef je vais vous dire la vrai vérité, on prend les cadavres on enlève le squelette pour aller vendre au Gabon même souvent en Guinée », lâche une dame, parmi les présumés suspects.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter