Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 12 11Article 561722

General News of Friday, 11 December 2020

Source: Cameroon Info

La phase pilote de la mise en place d’une agence virtuelle d’information prévue en 2021

L'information a été donnée par le ministre René Emmanuel Sadi de la Communication, lors de la défense de son projet de budget d’environ 4,6 milliards de FCFA, devant la Commission des finances et du budget du Sénat le 9 décembre 2020.

Le ministre de la Communication (MINCOM), René Emmanuel Sadi, a défendu son projet de budget d’environ 4,6 milliards de FCFA pour l’année 2021. C’était le 9 décembre 2020 devant la Commission des finances et du budget du Sénat.

Ayant récemment été validé par l’Assemblée Nationale, le MINCOM a expliqué aux membres de la Chambre haute du parlement que cette enveloppe devrait: «permettre d’assurer la phase pilote de la mise en place d’une agence virtuelle d’information», rapporte le quotidien national bilingue Cameroon Tribune paru le 10 décembre 2020. La mise en place de cette agence virtuelle d’information, pensée depuis 2013, avait été relancée en 2018 par l’ancien ministre de la Communication, Issa Tchiroma Bakary. Selon l'ex-MINCOM, elle aura pour rôle entre autres, de donner en temps réel des informations actualisées sur le Cameroun, ses potentialités, les actions du Gouvernement.

Plusieurs actions seront également menées par le MINCOM en 2021. «Dans le même temps, avec l’appui de l’Institut national de la statistique, ce département ministériel vise la création d’un Système d’information statistique fiable dont les bases ont été posées en 2020. Il est également question d’améliorer le cadre de travail du personnel aussi bien dans les services centraux que déconcentrés, assurant ainsi un meilleur rendement», relève le journal.

«Les chantiers à exécuter concernent aussi le Championnat d’Afrique des nations (CHAN) de football 2021 et la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2022. Si tout est presque prêt pour le CHAN 2021, il faudra compléter le dispositif de production du signal TV international requis pour la CAN 2022. Il s’agira également d’aménager et équiper l’International Broadcasting Center. Une infrastructure qui va assurer la gestion et le transit des signaux audiovisuels destinés aux médias acquéreurs des droits de diffusion de la compétition», poursuit le reporter.

C’est accompagné du directeur général de la Société de Presse et d’Edition du Cameroun (SOPECAM), Marie-Claire NNana, et du directeur général de la Cameroon Radiotélévision (CRTV), Charles Ndongo, que le ministre de la Communication a défendu son projet de budget devant cette Commission présidée par le sénateur Elie Victor Essomba Tsoungui.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter