Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 16Article 608524

Actualités of Friday, 16 July 2021

Source: www.camerounweb.com

La mort d’Erica est un sacrifice – Dieunedort Kamdem

Dieunedort Kamdem explique les circonstances du drame Dieunedort Kamdem explique les circonstances du drame

• Erica ne serait pas morte d’un simple accident

• Dieunedort Kamdem explique les circonstances du drame

• Il envoie un message aux artistes qui ont signé des pactes avec le diable



Le pasteur camerounais Dieunedort Kamdem refugié en Côte d’Ivoire analyse l’accident de Tenor qui a occasionné la mort de la jeune Erica ce 15 juillet 2021. Selon l’homme de Dieu qui est originaire de la région de l’Ouest tout comme la famille d’Erica, la mort de l’étudiante a une connotation particulière dans cette partie du pays.

« Dans nos us et coutumes, quand tu meurs d’une mort violente, comme ce genre de mort, ce n'est jamais une mort naturelle. Quand tu meurs de ce genre de mort, dans l'idéologie africaine, cela est considéré comme un sacrifice. Tenor n'est pas de l'Ouest, il ne comprend pas ça », explique-t-il.

Pour rappel, le père de la victime a invité l’artiste Tenor à venir épouser sa fille défunte au village dès qu’il sortira de l’hôpital. Ce message codé selon l’homme de Dieu signifie que le père de Ericka réclame justice pour sa fille de manière occulte. L’artiste Tenor pourra lui aussi trouver la mort dans cette affaire.

« Je voudrais dire à Tenor et à sa famille. L'avertissement du père d'Erica n'est pas à prendre à la légère. Pour tous ceux qui connaissent les Bamouns, quand un Bamoun te dit "viens doter le cadavre de sa fille", ça veut tout dire. Il est en train de vouloir dire "Ma fille n'ira pas seule dans le tombeau". Si vous étiez à 4 dans la voiture, vous les quatre vous partez. Il est en train de transmettre un message. Venir doter ne veut pas dire apporter de l'argent. Il faut venir expliquer comment vous êtes tous dans la même voiture et c'est sa fille seule qui meurt. Les Bamouns, on les appelle serpent à deux têtes », explique Kamdem.

Le pasteur saisit l’occasion pour envoyer un message aux artistes camerounais qui ont pactisé avec des forces occultes. « Je voudrais interpeller tous ceux qui ont fait des pactes d'y renoncer. Tout artiste qui a fait un pacte, sachez que le diable est méchant. Confiez-vous en l'Eternel », a-t-il lancé.

Rejoignez notre newsletter!