Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 03 13Article 579589

General News of Saturday, 13 March 2021

Source: www.camerounweb.com

La lettre salée de Sandy Boston au Prof Gervais Mendo Ze sur son lit d'hôpital

Sandy Boston vient d'envoyer une lettre au prof Gervais Mendo Ze, annoncé mort, selon des rumeurs. Des rumeurs qui se sont ensuite révélées fausses.

Dans sa lettre, l'activiste politique a dit toute la pitié qu'elle éprouve pour l'homme qui aura selon elle marqué plusieurs camerounais par sa cruauté quand il était aux affaires.

LA LETTRE


Cher Pr. Gervais Mendo Ze. Cette photo de vous agonisant me parviens alors que je suis entrain de me préparer à commémorer les 12 ans du décès de l'homme que j'ai le plus aimé sur cette terre, mon père.

Je n'ai pas pu me retenir et j'ai écrasé une larme de vous voir ainsi humilié et chosifié dans vos dernières heures de vie.
Comment puis-je me réjouir de vous voir réduit à une loque humaine par vos bourreaux, même si j'ai toutes les raisons de l'être car vous m'avez spoliée de mon héritage, ainsi que celui de mes frères et sœurs,
Alors qu'en tant qu'Africaine et j'ai appris à respecter la mort, et en tant que professionnelle de la santé à donner de la dignité et du respect aux personnes mourantes.

Vous avez servi un diable, et l'avez aidé à plonger le Cameroun dans l'obscurantisme pendant de longues décennies. Aujourd'hui ce même diable vous broie sans pitié.

Au temps de votre puissance et votre gloire, vous voliez les terres des pauvres gens, parmi lesquels mon pauvre père. Vous avez arraché des hectares de terres que mon grand-père avait acquises et travaillées pendant des dizaines d'années, à 7 km de Sangmélima Ville. D'autres petits agriculteurs se sont aussi vus arracher leurs terres. Mon père vous a supplié de lui rendre même une petite parcelle, vous l'avez menacé de le jeter en prison.
Aujourd'hui que vous êtes à l'article de la mort, ou même mort, je n'en sais rien. Je ne souhaite pas votre mort, mais que vous viviez pour voir le Cameroun changer.
J'espère que vous vous êtes confessé et avez avoué vos crimes, car même le pire des sorciers avoue ses méfaits avant sa mort. Vous qui à corps et à cri clamiez votre chrétienté avouerez au moins vos crimes pour espérer la rédemption dans l'au-delà.

Je n'oserai même pas espérer que vous pourriez dans un dernier sursaut de lucidité et compassion envers vos victimes rétrocéder les terres que vous aviez arrachées à ces pauvres gens. Car voyez-vous, ces terres n'ont pas pu vous sauver de la prison et de ses affres.

Je prierai pour le repos de votre âme, car bien que pauvres, nous autres avons la paix du cœur. Cette paix du cœur que vous avez frénétiquement recherchée dans les églises et autres cercles illuminés. Et j'espère que votre descendance ne sera pas hantée par vos méfaits.
Je prierai aussi pour que vous ne rencontriez pas mon défunt père de l'autre côté, car lui sera sans pitié!
Que l'Hadès vous soit légère, et que Marie vous soit douce.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter