Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 03 20Article 581518

xxxxxxxxxxx of Saturday, 20 March 2021

Source: camerounweb.com

La journaliste Lyse Davina Nguili a été libérée

Sa libération fait suite à une bataille de deux jours menée par les syndicats des journalistes.

Interpellée à Yaoundé dimanche dernier et conduite à la division régionale de la police judiciaire de Douala le même jour manu militari suite à l'émission d'un mandat d'arrêt consécutif à une plainte contre inconnu déposée par madame Mareme Ndiaye, haut cadre à la société générale à Douala pour diffamation et cybercriminalité, Lyse Davina Nguili vient d'être mise en liberté sous caution avec pour garant Nkodo Pierre Claver, Coordonnateur National en charge de la Communication du syndicat national des journalistes indépendants du Cameroun en abrégé SYNAJIC. Un dénouement consécutif à une bataille acharnée de 48 heures durant lesquelles et pour la première fois de l'histoire syndicale du Cameroun, deux mouvements corporatistes à savoir le SYNAJIC et le SNJC représenté par Didier Ndengue, ont étroitement conjugués leurs efforts en totale synergie pour parvenir à ce résultat. Une collaboration à saluer d'autant plus que cette jeune consœur n'est pas syndiquée et vient de Yaoundé où elle réside et découvre Douala pour sa première fois dans la douleur.

Pour la petite histoire, l'infortunée est victime d'une mauvaise rencontre avec un "promoteur" des médias en ligne à savoir le nommé Jean Pierre Samedjeu, camerounais résident en Allemagne avec un pseudo statut de réfugié selon nos enquêtes, qui l'a piégé à peine sortie de L'ESSTIC de Yaoundé avec un salaire de 200 euros qu'il ne lui a jamais versé d'ailleurs.
Un individu sans doute peu recommandable qui a usé de ruse et fourberie pour parvenir à ses fins en se servant de l'innocence et de la naïveté de la jeune journaliste dans sa quête quasi hystérique de noircir à titre permanent l'image de marque du Cameroun et des membres du gouvernement afin d'améliorer sa situation précaire à l'étranger afin d'obtenir davantage de son pays d'accueil et du Hcr. Il lui a suffi d'insérer le CV de Davina sur la page d'accueil de son site d'informations en ligne et autres plates-formes numériques sans véritable épaisseur éditorialiste pour qu'elle devienne la cible privilégiée de ses victimes parmi lesquelles cette brave dame sur laquelle des saletés sur sa vie privée ont été publiées en janvier 2020. Toutes choses qui ont motivées sa plainte déposée auprès des services compétents de police en juillet 2020 alors que le contrat en bois avec l'infortunée datent de novembre 2020.

Des contradictions flagrantes et évidentes qui mettent en tout état de cause, la malhonnêteté de Jean Pierre Samedjeu qui a failli définitivement briser la carrière de cette jeune consœur de 22 ans dans des larmes de sa famille et de la corporation.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter