Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 10Article 519544

General News of Wednesday, 10 June 2020

Source: www.camerounweb.com

La guerre des Fotso: 25 femmes, 120 enfants et 2 milliards CFA pour les obsèques


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Contrairement à ce que la plupart des Camerounais peuvent penser, l'héritage qu'a laissé le patriarche Victor Fotso à ses descendants, ce n'est pas seulement son immense fortune, mais une grande guerre avec en toile de fond une bagatelle somme de 2 milliards de CFA juste pour les obsèques de l'homme d'affaires.

Le milliardaire a donc laissé derrière lui, une grande guerre entre ses enfants d'une part et entre ses femmes de l'autre. Car en effet, l'homme a laissé derrière lui, plus de 25 femmes et plus de 120 enfants.


La guerre des Fotso


le véritable point de discorde entre les enfants et les femmes de Victor Fotso est un fond spécial de près de 2 milliards de francs CFA, laissé par le Patriarche, dans une banque de la place avant sa mort, qui devait servir 'exclusivement'à ses obsèques'.

'le 1er Clan conduit par Dame NJITAP Laure et Dame FONGANG Michèle Blanche, reproche au 2è clan, leur souhait de vouloir attendre le déconfinement et la réouverture des frontières,pour donner au patriarche FOTSO, des obsèques dignes, à la hauteur de la personne qu'il a été ,en présence de TOUS : épouses, enfants, employés et amis du défunt. Elles(1er clan) préfèrent plutôt organiser dans la précipitation, des obsèques à Mr FOTSO, en présence uniquement de certaines autorités acquis à leur cause, mais surtout, en l'absence de la majorité des enfants (bloqués à l'étranger par le COVID-19), et des épouses'. Ce qui selon notre source leur permettra au final de garder dans leurs poches une partie des 2 milliards de francs CFA laissé par le patriarche.

Or, le 2è Clan mené par Roger FOTSO, (1er Fils de Mr FOTSO) et plus d'une vingtaine d'épouses FOTSO, quant à lui, reproche au 1er clan d'avoir caché à la famille les raisons et conditions réelles du décès de leur père et mari, d'avoir menti sur la date du décès lors de l'établissement du certificat ,et de n'avoir pas inclus la majorité familiale dans le choix de la date et conditions des obsèques du patriarche', renseigne une source proche de la famille.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter