Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 01 13Article 566750

General News of Wednesday, 13 January 2021

Source: Actu Cameroun

'La guerre civile s’enlise avec le CHAN' - Sosthène Médard Lipot

Le cadre du Mouvement pour la renaissance du Cameroun Sosthène Médard Lipot affirme que le débat sur la forme de l’Etat urge au pays.

Le cadre du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) Sosthène Médard Lipot pense qu’il y a une guerre civile au pays. Il affirme que celle-ci s’enlise avec le Championnat d’Afrique des Nations (CHAN) qui va commencer le 16 janvier prochain. La preuve de ce qu’il avance est déjà, le supposé assassinat de civils à Mautu, localité située dans l’arrondissement de Muyuka, région du Sud-Ouest et le fait que le député français Sébastien Nadot ait écrit à ce propos à Emmanuel Macron le président de la France.

«Sébastien Nadot. Le député de la Nation française écrit au président Emmanuel Macron au sujet des massacres de Mautu dimanche. L’élu français évoque même la récente résolution du sénat américain. La guerre civile s’enlise avec le CHAN», a tweeté Sosthène Médard Lipot.


Ambazoniens

On sait que la sécurité lors du CHAN inquiète quelque peu certains camerounais, surtout ceux qui vivent à Limbé, ville située dans la région du Sud-Ouest. Cette ville fait partie de celles qui ont été retenues pour abriter les matches du CHAN. Cependant, depuis la fin de l’année dernière, les Ambazoniens menacent du fait de cette programmation. Dans des correspondances adressées aux fédérations dont les équipes sont engagées pour le CHAN, ils interdisent que la compétition soit organisée au Southern Cameroun, dans l’Etat d’Ambazonie. Sauf que devons-nous le rappeler, l’Etat d’Ambazonie n’est qu’imaginaire.

«Danger de mort. Mautu le Sud-Ouest, localité baignant dans le sang, à quelques jours du Championnat d’Afrique des nations. La ville de Buea qui abrite un stade de foot, est sous haute surveillance. Les séparatistes objet du communiqué, accusent le Bir de crimes», a tweeté Sosthène Médard Lipot le 11 janvier passé.


Forme de l’Etat

Pour Sosthène Médard Lipot, il faut de toute urgence, un débat qui va parler de la forme de l’Etat.

«Depuis 2016 pour Maurice Kamto(MRC), la nécessité d’un véritable dialogue inclusif s’impose. Le débat sur la forme de l’État urge au Cameroun, exceptée l’option de sécession. Mais le régime despotique est hostile à la paix, plutôt mû par la violence», a tweeté le cadre du parti de Kamto.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter