Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 01Article 570379

xxxxxxxxxxx of Monday, 1 February 2021

Source: camerounweb.com/cameroun-info.net

'La foi du peuple de Bamenda est plus grande que la politique, l'intimidation'

Mgr. Andrew Fuanya Nkea, archevêque de l'archidiocèse métropolitain de Bamenda a brossé un tableau des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun en proie à un conflit armé qui en est à sa quatrième année.

Le prêtre s'exprimait dimanche 31 janvier 2021 à la cathédrale Saint-Joseph de Mankon lors d'une messe célébrée par le cardinal secrétaire d'État du Vatican, Son Eminence Pietro le cardinal Parolin.

Ci-dessous, l'intégralité du discours de l'archevêque Nkea prononcé quelques instants avant que le pallium ne lui soit imposé.

«Votre Eminence, vous êtes venue nous rendre visite à un moment où les habitants de cette province ecclésiastique, correspondant à la circonscription territoriale civile des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun, ont connu beaucoup de souffrances. Beaucoup de nos gens ont suffisamment souffert d'une situation qu'ils n'ont pas créée. Et des milliers de personnes sont soit déplacées à l'intérieur du pays, soit se sont échappées en tant que réfugiés. Les entreprises sont fermées. Et pendant environ quatre ans, nos enfants n'ont pas été autorisés à aller à l'école. Les enfants étaient utilisés comme appâts pour des motifs politiques et pour lutter. De nombreux prêtres, religieux, évêques et laïcs de cette province ont été battus, harcelés ou même tués dans ce conflit. Et pourtant, l'église continue de porter le message de l'Évangile comme la lumière de l'espoir à un peuple traumatisé.

«Votre Eminence, aujourd'hui que vos pieds sont debout sur le sol de Bamenda qui a bu le sang de beaucoup de nos enfants, nous, à Bamenda, pouvons-nous adresser aux paroles messianiques du prophète Isaïe. Un peuple qui a marché dans les ténèbres a vu une grande lumière. Sur ceux qui vivent dans une terre d'ombre profonde, une lumière a brillé. Vous avez fait leur plus grande joie. Vous avez fait augmenter leur joie. Ils se réjouissent en votre présence comme les hommes se réjouissent au moment de la moisson, comme les hommes sont heureux quand ils partagent le butin. (Isaïe 19: 1-2).

Les Bamenda ont vaincu la peur, se sont avérés par milliers (c) Réservé
«Votre Eminence, vous avez vu par vous-même la joie du peuple Bamenda hier en arrivant sur le terrain de la cathédrale Saint-Joseph de Mankon. Nous sommes heureux car, en cette période de crise, nous vous voyons comme un messager de paix. Nous vous considérons comme un ambassadeur de la réconciliation. Nous vous considérons comme un promoteur de la justice. Nous voyons en vous la présence du Saint-Père le Pape François lui-même parmi nous. Même lorsque le Saint-Père ne dit rien, sa présence est une présence consolante. Ses bénédictions apportent la paix et ses paroles viennent comme l'onction sur les blessures de ceux qui saignent. Avec votre présence ici, je peux citer avec confiance ma lettre pastorale que j'ai écrite à Pâques dernière et intitulée «C'est le moment de la paix».

«Votre Eminence, nous ne gâcherons pas la chance que votre présence nous offre de contribuer à œuvrer pour la paix, la justice et la réconciliation. Nous sommes sûrs que votre venue à Bamenda sera comme la pluie qui ne tombe jamais sans arroser le sol. De même, vous ne nous quitterez pas pour continuer à nous battre. Mais vous nous laisserez comme des gens qui commenceront à s'aimer.

«Aujourd'hui, votre éminence, vous mettrez sur les épaules de mon indigne le pallium du Saint-Père. Je ne mérite pas de déranger votre éminence de venir de Rome pour cela. Mais je considère que c'est une grande bénédiction de Dieu et une faveur du Saint-Père. Je peux seulement dire comme le roi David. Qui suis-je, Seigneur, et quelle est ma maison que tu m'as faite jusqu'ici? Deuxième livre de Samuel 7:18

Veuillez transmettre au Saint-Père votre éminence, ma gratitude personnelle et la reconnaissance du peuple de l'archidiocèse de Bamenda et de la province ecclésiastique.

«Je profite de cette occasion singulière pour souhaiter la bienvenue à Bamenda et pour remercier le représentant personnel du chef de l'Etat, l'Honorable Ministre d'Etat, Secrétaire général à la Présidence SE Ferdinand Ngoh Ngoh. Remercions le chef de l'Etat d'avoir envoyé votre haute personnalité pour le représenter à cette occasion. Car cela montre le sérieux avec lequel l'Etat traite la visite du Cardinal Secrétaire d'Etat de Sa Sainteté. Nous sommes également reconnaissants pour la rénovation de nos locaux de la cathédrale et également pour tout ce que les autorités administratives régionales dirigées par le gouverneur de la région du Nord-Ouest ont fait pour préparer cette occasion. Monsieur le gouverneur, merci beaucoup.

Coupe transversale des participants à la messe du dimanche (c) Réservé
«Votre Eminence, nous les gens de Bamenda, il nous manque beaucoup de choses. La seule chose qui ne nous manque pas, c'est la foi. La présence ici de la population de Bamenda en si grand nombre est un signe certain que leur foi est plus grande que la politique. La foi des gens de l'archidiocèse de Bamenda est plus grande que l'intimidation. Et leur présence ici est la preuve que le diable est un menteur. Avec foi en Dieu, confiance en la puissance des sacrements, et avec gratitude envers votre personne, votre éminence, je vous invite à bien nous conduire dans cette célébration eucharistique. "

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter