Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 04Article 518065

General News of Thursday, 4 June 2020

Source: camerounlink.com

La famille nombreuse de ' Fotso' se dispute la dépouille du patriarche Victor


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Les jours à venir, la famille de Fotso Victor va livrer à l’opinion un spectacle à la dimension de ce milliardaire dont la fortune est estimée à 450 milliards de FCFA (selon Forbes). Décédé le 20 mars 2020, une parti de la très vaste famille du défunt richissime homme d’affaire a choisi de le porter en terre le 20 juin 2020. La partie s’avère âpre. Les épouses montent au créneau et disent leur grosse colère au gouverneur de la Région de l’Ouest. « Nous avons été très surprises de voir débarquer à la résidence Fotso Victor une délégation formée des autorités de Bandjoun », relèvent-elles.

Dans les rangs, les épouses Victor Fotso note le préfet, le maire, le commissaire, le commandant, la belle-mère. Tous venus pour la préparation des obsèques du patriarche. Les épouses Fotso dévoilent le nœud du problème qui secoue actuellement les enfants du milliardaire le plus de célèbre de Badjoun (ouest Cameroun). « La date du 20 juin 2020 est retenue par une minorité d’enfants soutenus par le préfet du Nkoung-Khi pour cet évènement. C’est ainsi qu’avant la tenue du conseil de famille, Monsieur le préfet avec quelques personnes sont venus enfreindre à la loi en enlevant les scellés sur les portes de la résidence de notre feu époux et emporté des objets sans mandat de la famille. Faut-il le dire personne à ce jour parmi la centaine des enfants Fotso ne peut prétendre agir seul au nom de la famille. »

La puissante richesse de Fotso Victor lui a donné un méga pouvoir d’avoir un grand nombre de femmes. Des enfants aussi. En vrac. Au point où certains sont plus puissants financièrement que d’autres. Et c’est là où il y a un os. « Les enfants d’une ou deux femmes fussent-ils les plus riches et puissants ne peuvent non plus imposer ce qu’il faut faire. Personne sans avoir reçu l’aval d’au moins la moitié de la famille ne peut prétendre organiser les obsèques. »

La décision dans la lettre collective envoyée au gouverneur de l’Ouest le 28 mai 2020 est donc claire. « Nous épouses Fotso tenons à réaffirmer que la date du 20 juin 2020 n’a pas été retenue de manière consensuelle par la famille et qu’un clan ultra minoritaire est entrain de s’approprier ces obsèques pour les organiser au rabais en mettant à sa solde la plus part des autorités administratives du Nkoung-Khi en tête desquelles le préfet. »

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter