Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 17Article 590335

General News of Saturday, 17 April 2021

Source: cameroon-info.net

La députée PCRN Rolande Ngo Issi demande à Me Alice Nkom de 'présenter son propre CV'

La parlementaire suggère à la juriste émérite «de songer à une retraite bien méritée après les multiples combats menés» et de prendre du recul pour se «consacrer à des choses moins exigeantes et plus lucratives».


Ce qu’il est convenu d’appeler l’affaire Alice Nkom-Cabral Libii n’arrête pas de susciter des réactions. Rolande Ngo Issi, députée du parti de Cabral Libii a pris sa plume le 16 avril 2021 pour répondre à Me Alice Nkom, qui a fait une analyse peu favorable de l’action de Cabral Libii au cours d’une récente interview télévisée. Dans sa réaction publiée sur Internet, la parlementaire dénonce un «dérapage public». Elle indique à Me Nkom l’attitude qu’elle aurait dû adopter au moment de commenter le parcours politique de son leader. «Primo lorsqu'on donne objectivement des leçons d'expérience et de maturité politique on commence par présenter les forces et faiblesses du concerné. Ensuite, présenter son propre cv dans le domaine car en réalité, nous qui nous revendiquons d'une certaine génération nous inspirons du parcours élogieux de nos parents et grands parents», dit-elle.

Elle soutient ensuite que la défenseure des droits de l’homme a fait des «prédictions» sur le PCRN qui «n'ont jamais fonctionné». «A titre de rappel, vous ne nous donniez même pas 1% à l'issue de la présidentielle de 2018, nous avons multiplié ce pourcentage. Vous avez prédit un échec lamentable aux élections locales, nous avons eu une victoire que plusieurs partis politiques en si peu de temps n'ont pas réussi à avoir cette performance. Ceci devrait vous renseigner sur notre engagement en politique; nous y sommes pour diriger ce pays et tenez vous bien nous allons le faire», prédit la bouillante élue dans un texte où elle passe allègrement du tutoiement au vouvoiement.



Voici l’intégralité de la réaction-riposte de l’honorable Rolande Ngo Issi



Ma très chère grand-mère j'ai suivi avec beaucoup de passion tes sorties au sujet de l'évolution politique de mon leader l'hon cabral LIBII. J'ai essayé dans mon esprit immature en politique de comprendre ce dérapage public et je me suis résolue de vous interpeller en insistant sur certains aspects:

Primo lorsqu'on donne objectivement des leçons d'expérience et de maturité politique on commence par présenter les forces et faiblesses du concerné. Ensuite, présenter son propre cv dans le domaine car en réalité, nous qui nous revendiquons d'une certaine génération nous inspirons du parcours élogieux de nos parents et grands parents. C'est pour cette raison que ma modeste personne peut se retrouver sur les traces de feue hon. FONING qui malgré son départ brutal fait parler d'elle à travers ses empreintes en politique je devrais encore citer davantage mais je m'en tiens à cet unique exemple.

Secondo les prédictions en politique ma chère grand-mère n'ont jamais fonctionné. A titre de rappel, vous ne nous donniez même pas 1% à l'issue de la présidentielle de 2018 nous avons multiplié ce pourcentage. Vous avez prédit un échec lamentable aux élections locales, nous avons eu une victoire que plusieurs partis politiques en si peu de temps n'ont pas réussi à avoir cette performance. Ceci devrait vous renseigner sur notre engagement en politique; nous y sommes pour diriger ce pays et tenez vous bien nous allons le faire. Je lis de part et d'autre que les élus du PCRN ont échoué si ce n'est vraisemblablement pas la sénescence peut- on évaluer un mandat à peine débuté ? Heureusement que les populations sont les véritables témoins du changement.

Tertio la politique est un jeu d'idées ne vous offusquez pas du fait que lorsque vous avez sur la place publique émis une idée, que vous recevez la réponse qui convoque la limite de votre idée et en personne mature il serait préférable de vous réexaminer pour réajuster votre position. C'est aussi ça avoir de la maturité, de la mesure et du respect. Un adage Bassa nous renseigne que le cours d'eau avait débordé car il n’y avait personne pour le canaliser. La politique n'est pas un dépotoir; on ne s'engage pas par aventure; on s'y engage pour valoriser son idéologie en restant focus pour accéder au pouvoir à la magistrature suprême afin de transformer son idéologie en développement pour l'épanouissement des populations. En tout cas, c'est la vision des cabralistes pcrnistes que nous sommes.

Mon conseil si je pourrais me permettre c'est de songer à une retraite bien méritée après les multiples combats menés. Il serait judicieux de prendre du recul pour vous consacrer à des choses moins exigeantes et plus lucratives. Que l'on ne vous trompe pas votre temps est derrière vous et ce qui était vrai à cette époque ne l'est pas forcément aujourd'hui. C'est d'ailleurs l'une des limites principales de l'approche historique qui manifestement, est l'unique grille de lecture sur laquelle vous vous appuyez.

La politique est historique, situationniste, prospective, proactive, évolutive, inventive, constructive, interactionniste, bref c'est un cocktail.

Nous sommes dans un mandat de transition.

Ce que pouvait ce régime il y'a 10, 20, 30ans, n'est plus le cas aujourd'hui et c'est normal dans un cycle de vie. Avant de prendre une décision politique, il faut évaluer absolument tous ces paramètres. C'est cette non prise en compte de cette exigence qui vous a fait nourrir espoir à un parti politique aujourd'hui qui se demande comment fera t il pour investir à la prochaine présidentielle son candidat.

Merci pour tout et bonne retraite bien méritée.

Et surtout portons un masque pour sauvez des vies.

Hon. NGO ISSI Rolande, député PCRN, membre suppléante du Conseil Supérieur de la Magistrature, secrétaire général adjoint du Réseau des femmes parlementaires du Cameroun.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter