Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 27Article 523318

General News of Saturday, 27 June 2020

Source: actucameroun.com

'La communauté internationale peut imposer à Paul Biya un cessez-le-feu'


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Selon Aziz Mustapha Ibn Ismaïl, président de l’Acadelihb, la solution des conflits de connait le Cameroun dans les sud-ouest et le nord-ouest peut venir de la communauté internationale qui peut imposer un cessez-le-feu au Cameroun.


Voici l'analyse de M. Aziz Mustapha Ibn Ismaïl


'La communauté internationale peut imposer à Paul Biya un cessez-le-feu en interpellant sa responsabilité comme chef de l’Etat, surtout dans une situation de guerre, ce durant son mandat, et même après celui-ci. Il peut être interpellé et des initiatives auprès de la Cour pénale internationale (Cpi) peuvent être engagées.

Le second élément qui pousse à croire que la Communauté internationale peut imposer un cessez-le-feu à Paul Biya, fait référence aux actions de la société civile à travers les nombreux rapports produits jusqu’ici. Ils établiraient alors les différents niveaux de responsabilité comme ce fut le cas dans l’affaire des exactions commises par l’armée et les terroristes à Ngarbuh, dans la région du Nord-Ouest du Cameroun.

Mais avant toute chose, il convient de repréciser le contexte de cette guerre qui, comme avec Boko Haram, a des fondements politiques. Il s’agit en fait de l’expression d’un ras-le-bol conduit par des personnes tapies dans l’ombre afin de déstabiliser le Cameroun. Du coup, nous croyons qu’il aurait mieux valu s’asseoir afin de résoudre cette crise.

Certes, beaucoup a été fait pour mettre un terme à cette guerre, dont l’organisation du grand dialogue national (GDN) qui, pour moi, n’a pas tenu la promesse des fleurs. Malheureusement, et là est toute la question, tant que cette situation perdure, plusieurs personnes dont des membres du gouvernement et autres vendeurs d’armes, tirent profit de cet état de chose. On peut imaginer que des surfacturations ont cours, que des détournements de deniers publics se multiplient, etc.Ce conflit n’est pas négligé par la communauté internationale. Au contraire, il convient de préciser que ce n’est pas à elle, au premier chef, de venir résoudre ce type de situation.

La communauté internationale ne fait que jouer sa partition tandis que les Camerounais jouent la leur.Sous d’autres cieux malheureusement, il y a fort à regretter le fait que la Communauté internationale joue un double jeu comme on a pu le voir dans certains pays. Mais cela n’enlève en rien le fait que, si l’Onu décide de prendre une résolution en envoyant des casques bleus au Cameroun, cette crise pourrait cesser. Elle peut par ailleurs décider de mettre en mouvement la société civile ; elle va se déployer et obtenir certainement des résultats'.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter