Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 29Article 594205

General News of Thursday, 29 April 2021

Source: Cameroon Info

La Turquie veut aider le Cameroun à gérer sa fortune publique

C’est ce qui ressort de l’audience que le ministre délégué à la Présidence de la République chargé du Contrôle supérieur de l’Etat, Rose Mbah Acha Fomundam, a accordée à l’ambassadeur de Turquie au Cameroun, Volkan Isikci, le 28 avril 2021.
Le ministre délégué à la présidence de la République chargé du Contrôle Supérieur de l’Etat (CONSUPE), Rose Mbah Acha Fomundam, a reçu en audience l’ambassadeur de la République de Turquie au Cameroun, Volkan Isikci. C’était le 28 avril 2021 à Yaoundé. Ils ont discuté de la gestion saine de la fortune publique au Cameroun.

Au sortir de cette audience, l’ambassadeur de la République de Turquie a confié à la presse que: «la République de Turquie est prête à accompagner le Cameroun dans le chantier de la gestion saine de la fortune publique», rapporte le quotidien national bilingue Cameroon Tribune en kiosque ce 29 avril 2021.

Le nouvel ambassadeur de Turquie au Cameroun poursuit en disant que «la Turquie est disposée à échanger sa vision, son expérience et ses connaissances en matière d’audit, de contrôle et de dépense de la fortune publique avec le Cameroun», a-t-il précisé dans les colonnes du quotidien d’Etat.

D’après notre confrère, cette déclaration du diplomate turc trouve son fondement dans la convention de partenariat entre le CONSUPE du Cameroun, et la Cour des comptes de la République de Turquie.

Le ministre Rose Mbah Acha Fomundam a rappelé que cette convention de partenariat a été signée il y a pratiquement sept ans. C’est un accord de partenariat qui «projette de développer des liens de coopération dans les domaines d’intérêts communs aux deux pays. Notamment, les missions de contrôle des biens publics et de promotion de bonne gouvernance dévolues aux deux institutions étatiques», relève le journal.

Enfin, le ministre délégué à la présidence de la République chargé du CONSUPE affirme qu’en «2014, on a signé une convention de partenariat pour développer des liens de coopération en ce qui concerne les domaines d’intérêts communs de ces deux institutions. J’ai parlé à l’ambassadeur de cette convention, tout comme je lui ai parlé des domaines qui intéressent les deux institutions. Il a promis d’activer cette convention, si bien que dans le futur, on verra nombre de choses mises en route pour sa faisabilité», lit-on.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter