Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 12Article 607564

Actualités of Monday, 12 July 2021

Source: Perspectives d'Afrique N° 161

La Minpostel met à nu sa haine contre Nexttel

Minette Libom Li LIkeng Minette Libom Li LIkeng

Des théories du complot plus ou moins loufoques contre la société Nextell se répandent ces derniers temps dans les soupes populaires. La ministre des Postes et des Télécommunications s’en est fait le relais.

A l’occasion de la session plénière à l’Assemblée nationale consacrée aux Télécommunications, Minette Libom Li LIkeng est bien loin d’avoir convaincu les élus de la nation. Croyant fuir son ombre, elle a indexé sans preuve, une entreprise qui a brisé la fracture numérique au Cameroun, en investissant dans les zones reculées et dans l’arrière-pays.


A peine les Camerounais se réjouissent du nouvel envol de Nexttel, dont l’impact souhaité est la réduction substantielle des coûts de communication, voilà que surgissent de l’imaginaire débridés de certains hères des pires allusions et sous-entendus sur la réputation de l’opérateur de téléphonie mobile. La ministre des Postes et des Télécommunications serait en effet, de ceux qui veulent enterrer Nexttel vivant. Sa sortie à l’Assemblée nationale participe, en réalité, de ce dessein funeste. Il n y a qu’à suivre sa ligne de défense devant la représentation. En effet, interpellé sur des sujets précis, Mme Minette Libom Li Likeng a trouvé le responsable de la piètre qualité des télécoms au Cameroun, à savoir Nexttel.

«Relativement à ce que le DG de Nexttel n’a pas dit, il faut comprendre les problèmes, ça a un impact puisque les communications électroniques il y a l’interconnexion, automatiquement Nexttel ne paye plus sa dette, ne paye plus sa facture vis à vis de Orange de MTN et de CAMTEL et eux tous se plaignent et leurs chiffres d’affaire baisse à cause de Nexttel. On fait quoi de Nexttel ? On a besoin de maintenir la communication mais Nexttel est presque aujourd’hui insolvable à cause de Nexttel, l’argent que Camtel avait cru avoir ne l’a plus, Orange espérait qu’il aura une offre de service et plusieurs fois ils ont saisi l’ART pour que l’ART autorise que tous ces gens-là déconnectent Nexttel et heureusement qu’il a apprécié, le Régulateur n’a pas fait cela parce que les conséquences sont aussi énormes. Vous voyez il y a une balance on fait quoi ? on maintient quelqu’un qui n’est plus… », Jure-t-elle.

Et Minette Libom Li Likeng ne s’arrête pas là. Elle promet : « Il faudrait vraiment que les actionnaires de Nexttel s’entendent sinon nous serons obligés de prendre une mesure dure qui consiste à suspendre Nexttel parce que les conséquences sur le secteur sont énormes, c’est en termes de milliards le FSD Nexttel ne paye pas, la consommation de son trafic qui passe par les autres il ne paye pas ainsi de suite, donc on veut bien que Nexttel soit là mais la facture elle est très très lourde ». Il serait mensonger de nier que toutes les entreprises de télécoms doivent à l’Agence de régulation des télécommunications (Art). Sauf qu’à Nextell, apprend-on, l’on soutient reconnaître la dette envers le régulateur, dette bientôt réglée une fois la situation revenue à la normale. L’on regrette toutefois la fixation faite par le membre du gouvernement sur le cas Nexttel.

Dans les commentaires entendus çà et là au ministère des Postes, il serait plutôt intéressant de chercher à savoir si Nexttel ne paye pas les droits d’interconnexion aux autres opérateurs. Ou bien si les opérateurs MTN et Orange payent également les droits d’interconnexion à Nexttel… Autant de préoccupations qui poussent à penser que Mme Libom Li Likeng a son plan contre cette entreprise.

Par ailleurs, l’ex-Dg des Douanes soutient devant la représentation nationale que Nexttel est en cessation de paiement. Pour des commentateurs éclairés, ceci s’apparente à un complot ce d’autant que la Minpostel sait pertinemment que c’est le blocage des comptes et l’absence d’accompagnement qui justifient cet état de chose. Cette affirmation grave et inconséquente est lourde de conséquences. La première étant de nature à décourager les partenaires qui acceptent d’accompagner la société Nexttel dans l’attente de l’issue du litige qui l’oppose à son partenaire vietnamien. Du coup, il est clair qu’au lieu de voir comment aider cette entreprise à se relever, l’épouse du pasteur Libom souhaite plutôt l’éjecter au profit d’opérateurs dont le but est d’engager des bénéfices et les rapatrier dans leurs pays respectifs. Regrettable, n’est-ce pas ?

Rejoignez notre newsletter!