Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 05 04Article 595327

General News of Tuesday, 4 May 2021

Source: www.camerounweb.com

La Coopérative des producteurs de la Mefou et Akono voit le jour

Accompagner les producteurs agropastoraux des 221 villages Accompagner les producteurs agropastoraux des 221 villages

La Coopérative des producteurs de la Mefou et Akono voit le jour
Elle ambitionne donc d’accompagner les producteurs agropastoraux des 221 villages que compte ce département dans la production du maïs, du manioc, dans l’élevage des porcs et des poulets, ainsi que dans la pisciculture.

Le constat est clair, le département de la Mefou et Akono fait partie ou du moins est le dernier de la région du Centre en matière de production agropastorale. Pourtant, ce ne sont ni les moyens financiers et encore moins les hommes qui manquent. Le problème viendrait du fait que les producteurs de tous les arrondissements de cette partie du pays sont abandonnés à eux-mêmes alors qu’ensemble, ils parviendraient à produire davantage pour inonder les marchés et assurer la sécurité alimentaire. C’est donc pour y remédier que les populations ont décidé de créer la Coopérative des Producteur agropastoraux de la Mefou et Akono (SOCOPOMAK), dont les statuts et les règlements ont été amandés le 23 avril dernier au cours d’une assemblée générale constitutive. Une séance de travail qui a permis la validation des statuts et la désignation des membres des conseils d’administration et de surveillance. Cette coopérative aura alors pour objectif de « mutualiser les efforts de production, les facteurs de production, les risques, les droits et les obligations ».

Elle ambitionne donc d’accompagner les producteurs agropastoraux des 221 villages que compte ce département dans la production du maïs, du manioc, dans l’élevage des porcs et des poulets, ainsi que dans la pisciculture. « De manière à ce que la coopérative puisse utilement capter les ressources et les opportunités qui sont offertes par les divers programmes de l’État pour accompagner les producteurs à l’échelle nationale», a indiqué, Engelbert Essomba Bengono, le PCA de cette mutuelle. Il s’agit donc en outre de s’unir pour capter le maximum des devises et les nombreux programmes offerts par le gouvernement aux producteurs agropastoraux avec le concours des entités telles que : la Banque Africaine de Développement, la banque des PME. Mais également, un certain nombre de département ministériels. Pour ce qui est du fonctionnement de cette coopérative, les adhérents apporteront deux qualités de concours, à savoir : des apports en numéraire, (le capital de la coopérative étant fixé à 3millionsde francs CFA dont 300 parts de 10 000 FCFA chacune). Et les apports en nature. « Je peux vous garantir que les participants à cette assemblée générale ont déjà mis à notre disposition 30 hectares de terres », indiquera in fine le PCA de cette organisation, qui a par la suite relevé que la coopérative ne fera pas dans la spoliation des terres comme s’emble s’inquiéter certaines populations du département.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter