Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 24Article 592654

General News of Saturday, 24 April 2021

Source: www.camerounweb.com

L’université inter Etats Congo continue son implantation

Une réunion des membres du Comité national de pilotage de cette structure académique, a eu lieu jeudi dernier à Yaoundé ; la seconde du genre, après celle du 12 juin 2019.

Il a été question au cours des travaux présidés par le Prof. Jacques Fame Ndongo, le ministre d'État, ministre de l'Enseignement supérieur du Cameroun, et président du Comité de pilotage du projet d'implantation de l'Université Inter - États Congo - Cameroun ( UIECC), d'apprécier le niveau d'implantation, ainsi que le fonctionnement.
Les fruits tiennent la promesse des fleurs. L'UIECC de Sangmelima dans le département du Dja et Lobo, région du Sud Cameroun, existe bel et bien, un an après son implantation. A vocation technologique, la première cuvée de cette Université sous-région ale, à achever sa première année de formation en Génie numérique, avec un taux de réussite assez promoteur. C'est le sentiment général qui se dégage de l'ensemble des membres du Comité de pilotage du projet d'implantation réunis le 22 avril 2021 à Yaoundé.
Dans son discours d'ouverture des travaux, le Prof. Jacques Fame a indiqué que l'UIECC se doit de devenir une référence dans la sous-région Afrique Centrale. Et pour cela, a-t-il précisé, il importe de mettre sur pied une université technologique qui soit un pôle d'excellence académique. "Notre mission n'est donc pas aisée. Elle ne consiste pas à bâtir une Université de plus en Afrique Centrale, mais à bâtir une Université de Technologie qui apparaîtra clairement aux yeux de tous comme étant un véritable pôle d'excellence technologique dans la sous-région, ce label n'étant pas usurpé", dira le président du Comité de pilotage du projet d'implantation de l'UIECC, le ministre d'État, ministre de l'Enseignement supérieur du Cameroun, le Prof. Jacques Fame Ndongo. Et de poursuivre : " Le niveau d'exigence de notre cahier des charges est donc très élevé en ce qui concerne la nature de l'Université à édifier, dans un contexte économique, social et sanitaire dont les contraintes et les contingences drastiques ne font l'ombre d'aucun doute."

La première concertation du Comité de pilotage du projet d'implantation de l'UIECC, avait été consacrée à l'opérationnalisation de l'institution, aux moyens financiers et administratifs, à même de lui permettre de démarrer ses activités académiques et professionnelles de façon provisoire, en attendant la mise en place définitive des organes dirigeants, ainsi que la détermination d'un régime financier ainsi que des statuts des personnels. Aussi, les travaux de jeudi dernier à Yaoundé, ont-ils tablé entre autres sur l'identification et la sécurisation des terres concédées à l'UIECC, à la mise en œuvre des équipements et infrastructures, à la mise en œuvre des projets de coopération pour l'accompagnement et l'assistance institutionnelle, ainsi que la mise en œuvre des outils de collaboration entre les deux parties, en vue de l'implantation de l'UIECC sur le site de Sangmelima.

Au final, le Comité de pilotage a recommandé à l'unité opérationnelle, de procéder au lancement du recrutement de la seconde promotion, pour cette institution académique dont les enseignements reposent principalement dans les TIC.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter