Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 05 19Article 597583

General News of Wednesday, 19 May 2021

Source: www.camerounweb.com

L'objectif était de salir le casier judicaire de Paul Chouta - Maximilienne Ngo Mbe

Un état de droit à l'obligation de protéger tout(e)s les citoyen(ne)s Un état de droit à l'obligation de protéger tout(e)s les citoyen(ne)s

Le temps est venu pour que nous puissions nous ressaisir et appréhender les contradictions principales au lieu d'être dans la destruction.

Un état de droit à l'obligation de protéger tout(e)s les citoyen(ne)s. Chouta devait être libéré si on était fort.

L'objectif ici était de salir le casier judiciaire de Paul Chouta et c'est fait.

La condamnation de Paul Chouta à 23 mois d’emprisonnement assortie d’une amende révolte Maximilienne Ngo Mbe la directrice exécutive du Réseau des Droits de l’Homme pour l’Afrique centrale. Elle n’a pas manqué de dire son indignation. « Si les gens fêtent la libération de Paul Chouta ça veut dire qu'ils n'ont rien compris. Un état de droit à l'obligation de protéger tout(e)s les citoyen(ne)s. Chouta devait être libéré si on était fort. Le temps est venu pour que nous puissions nous ressaisir et appréhender les contradictions principales au lieu d'être dans la destruction et les embrassades à bouche que veux-tu? L'objectif ici était de salir le casier judiciaire de Paul Chouta et c'est fait », a-t-elle écrit sur sa page facebook.

Les faits

Arrêté depuis le 28 mai 2019 par des policiers, le lanceur d’alertes est accusé de diffamation, propagation de fausses nouvelles. Il a été interpellé à la suite d’une plainte déposée par l’écrivaine Calixthe Beyala, "Grand prix du plagiat". Il lui est reproché d’avoir posté sur sa page facebook, une vidéo montrant l’écrivaine en pleine discussion avec un homme dans la cour d’un établissement scolaire à Douala. La demande de mise en liberté provisoire introduite par la défense avait été rejetée par le tribunal. C’est en avril 2020 que les débats ont débuté.

Après pres de deux ans de détention, il a été condamné à 23 mois de prison et au payement de 02 millions de FCFA de dommages-intérêts et une amende de 160 milles francs CFA. Ce qui va au-delà du temps qu’il a dejà passé derrière les verrous.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter