Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 02Article 570619

General News of Tuesday, 2 February 2021

Source: camerounweb.com/cameroun-info.net

L'intégralité du message du Pape François aux sécessionnistes anglophones

Le secrétaire d'État de la Cité du Vatican, S.E. Pietro Cardinal Parolin, a présenté le message du Pape François sur l'esplanade de Big Mankon le dimanche 31 janvier 2021. L'envoyé du Pape a prié pour la paix et a appelé les combattants séparatistes à déposer les armes et à donner une chance à la paix, car le développement ne peut avoir lieu dans une atmosphère de guerre.

La messe pour l'imposition du pallium à l'archevêque Nkea s'est déroulée sous haute sécurité. Malgré les appels au boycott et au verrouillage des combattants d'Amba, des milliers de chrétiens catholiques ont assisté à la cérémonie.

Le secrétaire d'État du Vatican a encouragé les chrétiens à être inébranlables et à prier en pleine crise.

Il a assuré aux chrétiens que le Vatican est conscient des souffrances qu'ils subissent.

Vous trouverez ci-dessous l'intégralité du sermon du cardinal Parolin.

Sermon du cardinal Pietro Parolin

Chers frères dans l'épiscopat et le presbytérat, autorités distinguées, chers frères et sœurs dans le Seigneur.

Je suis heureux de célébrer aujourd'hui avec vous cette liturgie eucharistique. Je vous apporte à tous les salutations de Sa Sainteté le Pape François et je vous salue personnellement aussi. Le Saint-Père vous porte dans son cœur et vous assure de sa proximité et de ses prières.

Le Pape est bien conscient des difficultés que vous avez vécues ces dernières années et que vous rencontrez encore. Il a demandé au Seigneur de vous consoler et d'une manière particulière ceux qui ont été victimes de violence ou qui ont perdu des amis et des êtres chers dans cette crise. Le Saint-Père s'unit au désir de paix et de réconciliation qui s'élève vers Dieu depuis cette terre précieuse.

Avec vous, je rends grâce au Seigneur qui nous a accordé la joie de nous rencontrer aujourd'hui. A cette occasion de l'imposition du pallium à Son Excellence Mgr Andrew Nkea, Pasteur de cette église particulière dans laquelle l'Église une, sainte, catholique et apostolique du Christ est vraiment présente et active.

La présence de tant de personnes témoigne de votre affection pour votre archevêque et de votre désir de célébrer avec lui.

Le pallium est le symbole d'un lien particulier de communion avec le pape. Tissé avec des laines d'agneaux, béni par le Pape en la fête de Sainte Agnès, il évoque les figures du bon berger qui part à la recherche de la brebis perdue et la pose sur ses épaules. Il représente le pouvoir que l'archevêque exerce dans la province ecclésiastique en communion avec le souverain pontife. C'est un signe plein de sens, qui inaugure puissamment le mandat de tout nouvel archevêque dès le début son nouveau ministère est placé sous le signe de la communion, de l'obéissance et de l'union avec le Saint-Père, et en partage avec ses frères évêques.

En même temps, dans l'annonce de l'Évangile de la marque, nous avons entendu aujourd'hui un autre commencement. Le début du ministère public de Jésus. C’est la première scène de ce qu’on appelle communément «le jour de Capharnaüm». Un type de jour marqué par les traces indélébiles des actions de Jésus. Dans la synagogue le jour du sabbat, le premier acte du ministère public du Seigneur met en lumière deux caractéristiques frappantes. Sa qualité d'enseignant et sa lutte contre les esprits impurs. L’écrivain de l’évangile nous dit que la première action de Jésus est d’enseigner. Jésus se présente avant tout comme un enseignant, un enseignant doté d'une autorité qui émerveille ses auditeurs. Il a une autorité surpassant celle des scribes de l'époque. L’autorité de Jésus n’est pas fondée sur sa capacité rhétorique. Mais déborde de son mystère, d’être le fils de Dieu tel que révélé dans la scène du baptême dans le Jourdain qui vient de précéder la lecture d’aujourd’hui. Comme il est le fils, le bien-aimé, il peut enseigner avec autorité. Plus encore, son autorité acquiert la saveur de quelque chose de nouveau, une fraîcheur qui accompagne toujours la révélation de sa personnalité comme dans la célèbre expression «Jésus-Christ a apporté toute nouveauté en s’apportant lui-même». Présentés avec cette première caractéristique, nous pouvons nous demander dans quelle mesure nous sommes disponibles pour écouter Jésus, l'enseignant parfait. Même si de nombreuses voix résonnent et résonnent autour de nous, que beaucoup se comportent comme des enseignants dans nos vies, l’évangile d’aujourd’hui nous exhorte à donner une importance unique à la parole du Christ. Parvenons-nous à percevoir son autorité? Lui faisons-nous confiance? Et en conséquence, avons-nous confiance en sa parole? Avons-nous expérimenté la fraîcheur de l'Évangile qui est capable de renouveler nos vies au plus profond de manière radicale? Il va sans dire que seule une connaissance constante de l'Évangile nous permettra de répondre à ces questions. Seule l'attention portée à la liturgie et à la lecture personnelle de l'Écriture nous aidera à discerner la parole au passage. Pour cette raison, le Pape à plusieurs reprises nous a invités à emporter avec nous un petit livre de l'Évangile, un Évangile de poche. Ce n'est pas un slogan mais un programme spirituel.

Venons-en maintenant à la deuxième caractéristique de la personnalité de Jésus telle qu’elle émerge. La bataille avec l'esprit du mal. Debout devant Jésus est un homme avec un esprit impur. En présence de Jésus, les esprits impurs apparaissent dans l'Évangile comme des puissances qui ne sont pas humaines, qui réagissent de manière personnelle, qui possèdent une connaissance particulière, qui contrastent avec Dieu, dominent et causent le mal à pas un petit nombre d'humains. Ils sont en opposition avec le Saint-Esprit de Dieu. Traîner les gens de cette façon ou de cette façon, les empêche d'être libres. Et ils se révèlent être de puissants ennemis des êtres humains. Mais Jésus leur est supérieur. Avec un seul mot, Il conquiert leur pouvoir. Il libère les hommes et les femmes de ce genre d'esclavage, leur restituant leur liberté intégrale. Jésus veut le bien des hommes et des femmes et ainsi les libère du mal. Il est venu pour cette raison. Jeter dans la perdition le redoutable qui divise le moi intérieur de l’homme. Jésus est capable de parvenir à la libération totale précisément grâce à ses paroles simples et puissantes: «Sortez de lui!» Pas de formules magiques. C'est sa parole qui est incroyablement efficace. Et pourtant, dans notre texte, nous notons une atmosphère de vraie lutte. Le mal est donc vaincu mais il est difficile à vaincre. La deuxième caractéristique alors de la vie publique de Jésus nous renvoie au thème contre le mal. En particulier, le thème de la lutte spirituelle que chacun de nous éprouve également. Le mal est là et le Christ est capable de le vaincre. C'est à nous de nous entraîner chaque jour pour ce combat.

Comme exprimé dans sa lettre aux Éphésiens, les appels urgents de l'apôtre Paul viennent à notre aide. «Soyez forts dans le Seigneur et dans la force de sa puissance. Revêtez-vous de toute l'amour du Seigneur afin que vous puissiez vous tenir contre le désert du diable. Car nous ne luttons pas contre la chair et le sang, mais contre les principautés, contre la puissance, contre les dirigeants de ces ténèbres présentes, contre les armées spirituelles de la méchanceté dans les lieux célestes.

L'apôtre Paul nous indique l'origine de notre force. Le Seigneur travaille en nous avec l'énergie de sa puissance. Il nous exhorte ensemble à démasquer l'ennemi qu'est l'esprit du mal. L’exhortation de Paul permet à la seconde caractéristique de l’extrait de l’évangile de Marc de résonner. Nous pouvons synthétiser son exhortation avec deux termes qui sont essentiels pour le voyage spirituel. Le premier est la sérénité et le second la vigilance. Sérénité et vigilance. Sérénité parce qu'en Christ, nous sommes des conquérants. En s'accrochant à lui par la prière et la vie sacramentelle, il faut être vigilant pour pouvoir discerner le mal là où il a pris racine en commençant par nos cœurs.

Chers frères et sœurs. Dans la situation difficile dans laquelle vous vous trouvez, vous vivez des actions proches de la puissance du mal qui sont dans le monde. Malheureusement, il y a beaucoup de nouvelles de violence, de division et de luttes qui affectent cette terre bien-aimée.

L’évangile d’aujourd’hui nous apprend à ne pas craindre le mal et à faire confiance à celui qui sait vaincre le mal. Il nous enseigne aussi que le moyen de vaincre le mal passe devant nous à travers notre réalité intérieure, à travers la purification du cœur de chacun. La lutte contre le mal qui est logé dans nos cœurs devient-elle porteuse de bien et de paix dans la famille, parmi les amis de la communauté? Et il ou elle devient de cette manière récepteur d'espoir pour le

"Posez vos armes"

Nous sommes tous responsables de la paix. Tous les acteurs de la société sont responsables, du plus petit au plus grand. Personne ne peut se sentir exonéré de la lutte contre le mal. Tel est le défi qui vous attend aujourd'hui. Pour que finalement, les armes puissent être déposées et que la paix et la réconciliation puissent régner en nous et autour de nous. La violence ne résout jamais les problèmes. Cela ne fait que créer plus de problèmes. La paix est un chemin d’espoir, de dialogue et de réconciliation. Le dialogue est donc le meilleur moyen de résoudre les conflits et les malentendus.

Après avoir mis en lumière les principaux enseignements de cet épisode, je souhaite conclure en attirant l'attention sur la réaction de tous ceux qui ont entendu les paroles de Jésus. L'évangéliste Mark note que tout le monde était étonné et que la question se posait: qu'est-ce que c'est? 2000 ans plus tard, l'étonnement dans la question à l'égard du Seigneur Jésus a des attitudes importantes à garder avec soin. Il ne faut jamais cesser de réfléchir à ce mystère pour éviter le risque d'orgueil spirituel, le risque d'être quelqu'un qui est convaincu qu'il sait déjà tout sur Jésus sans se rendre compte qu'il est toujours plus grand que ce que nous pouvons humainement saisir. Nous ne devons jamais cesser de nous émerveiller devant le mystère fondamental de notre foi chrétienne. Le mystère du fils de Dieu devenu homme pour notre salut et notre libération. Dans cette joyeuse célébration, demandons la grâce de nous laisser transformer par la rencontre avec Jésus.

Que le Seigneur nous accorde d'avoir toujours confiance en sa parole, d'espérer en sa force libératrice pour marquer l'amour avec lequel il nous soutient. Qu'il soit toujours proche de chacun de vous, représenté dans votre cœur par sa paix. Et à partir de là, puisse le merveilleux cadeau de la paix briller dans tous les coins de cette terre bien-aimée et sur chaque personne pourquoi vit ici. Je confie vos communautés et chacun de vous à Marie, mère de l'Église et reine de la paix sur vous. Et j'espère la protection de Saint Joseph à qui votre cathédrale ici est dédiée avec les paroles du Saint-Père le Pape François. Oh bienheureux Joseph, montre-toi aussi être un père pour nous et guide-nous sur le chemin de la vie. Obtenez pour nous grâce, miséricorde et courage et défendez-nous de tout mal. Amen!

Bénir les fidèles

Encore une fois, félicitations à l'archevêque Andrew pour avoir reçu le pallium. Nous continuons de prier pour lui et pour son ministère dans cet archidiocèse.

J'apporterai au Saint-Père vos salutations. Mais surtout votre témoignage, votre foi, votre espérance et votre amour. Grandissons ensemble dans la foi, l'espérance et l'amour dans la recherche de la paix. Nous avons prié Notre Dame Reine de la Paix de donner la paix à cette terre, de donner la paix à cette région. Et nous l'avons fait avec beaucoup de foi, avec une grande foi parce que la foi est notre force. Et si nous croyons, nous obtiendrons ce que nous demandons à Dieu par Marie notre mère. Maintenant, alors que nous recevons les bénédictions, restons toujours unis dans la prière.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter