Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 05 14Article 596947

Actualités of Friday, 14 May 2021

Source: www.camerounweb.com

L'homosexualité est naturelle - Michèle Ndoki

Michèle Ndoki Michèle Ndoki

•Michèle Ndoki n'approuve pas la condamnation de Shakiro

•Elle apporte son soutien à l'homosexuel

•L'avocate trouve que l'homosexualité est une façon d'être.



Les soutiens à l'homosexuelle Shakiro condamné il y a quelques jours à 5 ans d'emprisonnement pour homosexualité fusent de partout. A la suite de Me Alice Nkom, Michèle Ndoki fait une publication dans laquelle elle condamne la justice camerounaise pour son homophobie.

Dans sa publication, cette ex proche de Maurice Kamto a également apporté son soutien aux activistes et personnalités qui défendent les droits des homosexuels.


'Comment peut-on tenter d'être? Peut-on tenter d'être aveugle, tenter d'être albinos, ou tenter d'être paralysé des jambes? Nous le dirons encore, car il faut l'entendre : l'homosexualité est naturelle, c'est une façon d'être. Elle n'a pas besoin de promotion, ni d'encouragement. C'est un phénomène de la nature, une partie de la création. On peut ne pas la comprendre, comme beaucoup de phénomènes marginaux (la quasi-totalité de la population n'est pas homosexuelle). On doit l'accepter, par respect pour la Création, par respect pour notre nature humaine', écrit l'avocate sur sa page Facebook.

'Toute mon admiration aux activistes qui sont prêts à tous les sacrifices pour se créer une place dans notre société, encore dominée par la peur et le rejet de la différence basée sur l'identité sexuelle et de genre', ajoute-elle.

Le verdict de la justice camerounaise sur l'affaire Shakiro est tombé le mardi 11 mai 2021 au tribunal de première instance de Bonanjo à Douala après plusieurs procès. Poursuivis pour "tentative d'homosexualité", "indécence publique" et "défaut de carte nationale d'identité", le célèbre "homosexuel" ou travesti Camerounais Shakiro, de son vrai nom NJEUKAM Loïc Midrel, et son complice MOUTHE Roland alias Patricia ont écopé d'une lourde peine de 05 ans d'emprisonnement ferme chacun assortie d'une amende de 200.000 FCFA et des dépens réservés à un montant de 29.300 FCFA, apprend www.camerounweb.com de sources judiciaires.

S'ils ne s'acquittent pas de ces condamnations pécuniaires, ils seront contraints de purger une peine d'emprisonnement supplémentaire de 12 mois, nous précise notre source.

Retour sur les faits

Shakiro et son compagnon Patricia ont été arrêtés à Douala le 8 février dernier par des gendarmes alors qu’ils s’étaient rendus dans un restaurant de Bonapriso, un quartier de la capitale économique.

Les deux amis étaient jusque-là en détention provisoire à la prison centrale de New Bell à Douala où ils y ont été placés il y a plusieurs semaines.

On se souvient en octobre et novembre 2020, Shakiro déclarait dans une vidéo qu'il était une "femme dans le corps d'un homme".

Ce que prévoir le Code pénal camerounais

Selon l'article 347 du code pénal camerounais, l'homosexualité est punie d'une peine de prison allant de 6 mois à 5 ans et / ou d'une amende de 200 000 CFA.

Les parties ont dix jours pour faire appel, faute de quoi la condamnation sera définitivement actée.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter