Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 01 28Article 487891

General News of Tuesday, 28 January 2020

Source: camer

Législatives et municipales 2020 : une campagne électorale alambiquée

Entre la psychose dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest, la campagne de boycott du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) et ses alliés, les couacs observés sur le terrain de l’action, la campagne s’amenuise.

Le quotidien La Nouvelle Expression a sans doute trouvé les mots justes « Le premiers couacs des candidats » Et le journal précise qu’entre poster les affiches en robes d’avocat, mener la campagne en survêtement d’un club Français, Paris Saint Germain, la corruption à ciel ouvert, la destruction des affiches des partis concurrents, tout y passe. L’ordre des avocats au barreau du Cameroun a reagi en sommant Maitre Ngambi Booh Daniel, avocat stagiaire de retirer de tous ses supports publicitaires et affiches portant ses photos en toge d’avocat. L’avocat est candidat du PCRN à la Mairie de Ngog Mapubi dans la région du centre. Autre lieu, autre couac, à Maroua dans l’extrême Nord, un candidat de la circonscription du diamaré s’est présenté en maillot du PSG au milieu des militants vêtus aux couleurs du Front du Salut National du Cameroun (FSNC). A la Mairie de Douala 5eme, la tête de liste pour les municipales du SDF accuse « sbires du maire sortant » d’avoir déchiré les affiches de son parti.



Au loin continue le Journal, « le spectre du mot d’ordre du boycott hante le Rdpc ». De fait, le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC) au pouvoir recherche la légitimité de ses élus dans la Mvila. Jacques Fame Ndongo, chef de la délégation permanente du parti dans le sud a appelé « les militants à ne pas céder au boycott et à voter 100 % les listes rdpc » Et pourtant, la voix des jeunes s’est faite entendre, proche du boycott « les jeunes dans certains arrondissements de la Mvila se sentent oubliés, écartés et même abandonnés et ce malgré leurs potentialités. Il y aura des pleurs et des cris comme on entend ca et là ces derniers temps. Cela n’encourage pas le militantisme des jeunes dans le parti et me conforte les politiques au niveau des jeunes. L’expérience montre que dans certaines communes les jeunes les plus désagréables ont été érigés en modèles » Ainsi, s’est exprimé le porte parole des présidents des sections Ojrdpc de la Mvila.

Dans la « chronique d’une participation piégée de l’Udc », le quotidien Le Messager révèle qu’à l’entame de la campagne pour le 9 février prochain, l’Union Démocratique du Cameroun (UDC), fidele au respect des principes moraux et éthiques qui incarnent son action en politique convoque l’histoire à témoin pour rassurer davantage sur la pertinence du serment dans l’engagement. Aussi, le parti appelle ses candidats au serment pour le triomphe de la République. Et déplore la « révision du code électoral qui fait peur au régime » Dans un système qui a « eu le temps d’affiner son appareillage à la fraude » Ces atermoiements du système en place à Yaoundé ont conduits le parti à appeler à « être et agir ensemble »

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter