Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 06Article 586621

General News of Tuesday, 6 April 2021

Source: www.camerounweb.com

L’économie camerounaise au bord de la faillite

Selon maitre Christian Bomo, l’économie du Cameroun broie du noir parce que ceux qui gouvernent manquent de créativité
Nous apprenons, encore et encore, que le régime de Yaoundé, s'apprête à aller s'endetter à l'international. Cette fois-ci, tenez-vous bien, pour payer une dette empruntée en 2015 et dont les échéances de remboursement arrivent à terme !!!!! En effet en 2015, le Cameroun avait lancé un emprunt obligataire de 750 milliards FCFA sur le marché européen, mais n'avait pu récolter que 375 milliards. On se souvient que le taux d'intérêts était des plus prohibitifs au monde (10% environ) parce pratiquement personne ne voulait prêter son argent au Cameroun.
L’emprunt obligataire de 450 milliards de FCFA qui vient d'être autorisé par Paul Biya sera aussi libellé en euro. D'où le terme euro bonds. En d'autres termes, les souscriptions à cet emprunt obligataire ou d’achat des titres sous forme d’obligations de trésor, devront se faire en monnaie euro. Il est à ce titre différent des emprunts obligataires nationaux classiques, qui permettent à tout souscripteur, d’acheter des titres avec la monnaie Franc CFA.
On comprend dès lors, que cet emprunt obligataire, vise à obtenir des devises en euros pour rembourser une précédente dette libellée en euro. Quand une dette est prise pour payer une dette c'est la preuve que le premier endettement a été improductif. C'est aussi la manifestation d' un pays insolvable, d'une économie camerounaise improductive, incapable de produire des richesses exportables, d'attirer les investissements directs étrangers, de s'autofinancer. C’est une économie qui broie du noir. Les caisses sont vides. Le budget n'est pas réalisé, faute de recettes. Les chiffres publiés çà et là sont douteux. Ceux qui dirigent le Cameroun manquent totalement d'inventivité.

Ils ne savent pas quoi faire. Certains esprits malveillants, viendront dire que même les grands pays sont endettés. Mais ce qu'ils oublient, c'est qu'il s'agit des endettements internes, signe de la fiabilité de leur circuit économique interne. Ces grands pays empruntent l'argent qui circulent dans leur pays et qu'ils ont contribué à créer par la prise de mesures incitatives ou accélératrices de l'investissement. Les États-Unis, ou le France ne vont pas signer des accord de prêts avec des pays étrangers pour renflouer leurs économies, payer leurs dettes ou combler leurs déficits budgétaires, comme le fait le Cameroun. Le gouvernement américain emprunte les titres, logés auprès de la banque centrale américaine, fussent-ils détenus par chinois. France Trésor s'endette auprès des français, quelque peu au sein de la zone euro. Si le Cameroun aussi s'endettait à la Bourse de Douala, auprès des banques camerounaises ou des opérateurs économiques locaux, ce serait la preuve que notre économie se portait bien. S'endetter à l'étranger, c'est s'appuyer sur les économies d'autres pays. C’est de la mendicité pure et simple.

Il est temps que les camerounais se rendent bien compte du danger de cette navigation à vue, en exigeant la fin de ce régime. Le pays est en train d'être vendu, inhibé dans le cycle infernal de l'endettement. Comment peut-on s'endetter pour payer les dettes ? Si cette hémorragie n'est pas stoppée, au lieu de travailler pour développer le Cameroun, nous et nos enfants, travaillerons uniquement pour rembourser les dettes contractées par ce régime.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter