Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 09 22Article 543454

General News of Tuesday, 22 September 2020

Source: Cameroon Info

'L'armée pendant trois jours nous a fait peur. Elle n'est plus là' - Albert Dzongang

Le président du parti "Dynamique", par ailleurs allié du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun, indique que les autorités militaires de la ville de Douala ont levé le siège pour laisser libre cours aux manifestations.

Le Cameroun s'est réveillé ce mardi 22 septembre 2020, avec l'attention totalement tournée vers les marches pacifiques prévues dans différentes villes du pays par le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) et ses alliés. La principale question qui taraude les esprits est de savoir si ces marches auront effectivement lieu, dans un contexte d'alerte généralisée, marqué par la mobilisation tous azimuts des forces de défense et de sécurité pour réprimer lesdites marches.

A Douala, fief du parti de Maurice Kamto, cette question aurait déjà été réglée, et les manifestants seraient libres de battre le macadam, à en croire Albert Dzongang, le président du parti "Dynamique", allié du MRC.

«Je viens de converser avec les hauts dirigeants militaires qui m'ont rassuré qu'ils ont reçu instruction de laisser les manifestants exprimer leur ras-le-bol, de marcher. Je voudrais rassurer tout le monde. Que ceux qui avaient peur que la méthode préconisée, c'était de vous faire peur et de fuir. L'armée pendant trois jours nous a fait peur. Elle n'est plus là», a-t-il déclaré dans une vidéo diffusé sur la toile mardi matin.

L'ancien militant du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC) ajoute par ailleurs que cette mesure résulte de la pression de la communauté internationale sur le régime de Yaoundé, qui aurait prescrit un encadrement des manifestations sans les réprimer. Il appelle par ailleurs le peuple à sortir massivement.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter