Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 12 16Article 562688

General News of Wednesday, 16 December 2020

Source: Actu Cameroun

L’ENAM est une école toujours combattue, mais jamais abattue - Joseph Le

Le ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative Joseph Le affirme qu’être formé à l’Ecole nationale d’administration et de magistrature est un immense privilège.

Comme il est de coutume, le ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative (MINFOPRA) Joseph Le a présidé le mardi 15 décembre 2020, la cérémonie solennelle de rentrée de l’année académique 2020/2021 à l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM). Au cours de ladite cérémonie, le MINFOPRA s’est adressé aux élèves de l’ENAM. Contrairement à ce que disent certains hommes politiques qui demandent la fermeture de cette école d’Etat, le membre du gouvernement a vanté cette dernière.

«Vous voici donc à l’ENAM, mes chers enfants ! Cette école, au service de l’Etat et du citoyen, et dont le prestige va au-delà des frontières nationales. Cette école toujours combattue, mais jamais abattue ! Cette école qui a pour devise *«Probité-Humilité-Excellence ».* A propos de l’excellence justement, chers élèves, permettez-moi d’en dire quelques mots : Le dictionnaire Le Petit Robert définit l’excellence comme le degré éminent de perfection qu’une personne ou une chose a en son genre. L’excellence traduit une qualité de degré supérieur, et s’avoisine à la perfection, sans toutefois s’assimiler à celle-ci. En effet, comme on a coutume de le dire, la perfection n’est pas de ce monde. Mais nous devons convenir avec Vincent LOMBARDI que, «si on cherche la perfection, on peut atteindre l’excellence ». Entrer à l’ENAM, est une fabuleuse opportunité pour un futur agent public; car y être formé, quoiqu’en disent les pourfendeurs de cette auguste institution, y être formé, disais-je, est un immense privilège ! », a déclaré Joseph Le.

En invitant les élèves de l’ENAM à faire preuve de discipline, le ministre Joseph Le a précisé que ce qui compte dans cette grande école d’Etat, ce n’est pas la tribu ni l’appartenance linguistique.

«Je vous interpelle donc avec insistance sur le respect de la discipline, la tolérance, l’humilité, le sens élevé du devoir, ainsi que le savoir-vivre. Le savoir-vivre ensemble. Ici à l’ENAM, on n’est ni de l’Est, ni de l’Ouest, ni du Nord, ni du Sud. Ici à l’ENAM, il n’y a ni francophone, ni anglophone. Ici à l’ENAM, on appartient à une seule et grande famille : LA GRANDE FAMILLE DE L’ENAM !», a déclaré Joseph Le.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter