Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 01 22Article 568546

General News of Friday, 22 January 2021

Source: Actu Cameroun

Kribi: Nouhou Bello en mission commandée

Le nouveau préfet du département de l’Océan prend fonction ce jour dans une circonscription administrative en proie à de nombreux maux.

Au premier rang des dossiers brûlants qui l’attendent, il y’a la restauration du respect des symboles de l’État, la lutte contre l’insécurité et surtout l’arbitrage des grands litiges fonciers qui opposent des pontes du régime dans la ville de Kribi.

C’est ce jour, mardi 19 janvier 2021 que Nouhou Bello sera installé dans ses fonctions de Préfet du département de l’Océan dans la région du Sud. Il remplace à ce poste Antoine Bisaga qui aura séjourné à Kribi pendant 8 années. À la faveur du décret du Chef de l’État signé le 18 décembre dernier, le nouveau préfet se présente comme une nouvelle vague dans un océan qui est loin d’être un long fleuve tranquille.

La nomination de Nouhou Bello à la tête de ce département a insufflé un souffle nouveau pour une nouvelle dynamique dans la quête des solutions pour le quotidien des «océanais». Ainsi, l’une des premières batailles de Nouhou Bello à Kribi réside en la restauration du respect des emblèmes nationaux.



En effet, l’un des symboles phares qu’est le drapeau a perdu de sa superbe dans la ville balnéaire. Sur le front de certaines administrations et institutions, le «vert rouge jaune national» a de la peine à s’imposer. «Il arrive parfois qu’on ne puisse même plus savoir de quelles couleurs s’agit-il», fait savoir un enseignant en service dans un lycée de la place.

À certains endroits, celui-ci est tout simplement inexistant. De même, le respect de la levée des couleurs et de l’exécution de l’hymne national n’immobilise plus grand monde à Kribi. Le nouveau préfet doit par ailleurs en découdre avec l’insécurité grandissante. Le nombre d’agressions et d’assassinats connaît une croissance exponentielle. Un conducteur de moto a été tué il y’a deux semaines et son engin emporté au lieu-dit Antenne orange dans l’arrondissement de Kribi 2e.

Litiges fonciers

Dans le département de l’Océan en général et à Kribi en particulier, la question foncière est devenue un véritable serpent de mer. La mise en service des ouvrages tel que le port en eau profonde a entraîné la ruée tous azimuts vers les terres. Le rôle du tribunal de première instance de Kribi ne désemplit pas. Les litiges opposent aussi bien les petits particuliers que les grands noms de la République ; et même les grandes entreprises.

Les espaces dans certains cas sont estimés à des centaines d’hectares. À Bella dans l’arrondissement de Lokoundje par exemple, les populations estiment avoir été spoliées de 100 hectares. Des autorités administratives seraient même impliquées. Au quartier administratif, des pontes du Rdpc dont nous tairons les noms se déchirent pour un espace mis en vente par la mairie de la ville sur l’avenue principale.

Le décor est donc planté pour Nouhou Bello. Cet administrateur civil principal a du pain sur la planche. Il traîne heureusement derrière lui une réputation de «guerrier». Celui qui a officié jusqu’ici comme préfet du Mbere dans la région de l’Adamaoua manie bien la carotte et le bâton. Avant sa nomination dans le Mbere le 7 octobre 2019, il a occupé les fonctions de sous-préfet respectivement dans les localités de Lagdo, Njombe-Penja et Douala 3e. A Douala 3e précisément, il est l’homme qui s’est attaqué à la vente illicite et anarchique des terres.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter