Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 08 05Article 532435

General News of Wednesday, 5 August 2020

Source: Cameroon Info

Kondengui: violente manifestation après la mort d’un détenu du Noso

En fin de matinée de ce mercredi 5 août 2020, les détenus de la crise dite anglophone ont pris d’assaut, en grand nombre, la cour de la prison centrale de Yaoundé.
Selon nos sources, «les Ambazoniens» comme on les surnomme, manifestent bruyamment pour dénoncer la mort des suites de maladie ce mercredi matin, de Thomas Tanguem, un des détenus de la crise anglophone.

Les manifestants accusent les geôliers d’avoir précipité le décès de leur codétenu. «Quand, il est tombé malade, il a demandé qu’on lui permette de se soigner convenablement avec ses moyens. Le Régisseur a refusé. C’est quand son cas s’est aggravé qu’on l’a amené à l’hôpital où il est mort comme un animal, enchaîné. Nous réclamons justice et l’amélioration de nos conditions de détention», a déclaré un manifestant contacté par Cameroon-Info.net

Au moment de boucler cette brève, l’administration de la prison a convié certains leaders des protestataires à la table des pourparlers. Objectif: ramener le calme au sein du célèbre pénitencier sis au quartier Kondengui.

Rappelons que Thomas Tanguem est mort à 5h50 ce mercredi à l’hôpital central de Yaoundé. «Pa Tom est mort enchaîné à la satisfaction des administrateurs de la prison et de la justice. Le cadavre est sur le point d'être conservé à la morgue de l'hôpital central de Yaoundé», a expliqué dans un communiqué, Maître Amungwa Tanyi, membre du collège d’avocats chargé de défendre certains détenus de la crise anglophone.

Le défunt avait été arrêté il y a environ trois ans à Mbengwi, chef-lieu du département de la Momo, Région du Nord-Ouest. Il a passé plus de deux ans à la prison de Kondengui sans être jugé. Avant la triste nouvelle de ce mercredi matin, l’image du défunt menotté sur un lit d’hôpital était devenue virale sur la toile, suscitant une vive émotion.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter