Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 02 25Article 494338

General News of Tuesday, 25 February 2020

Source: cameroonintelligentreport.com

Kondengui: l'ultime appel de Ayuk Tabe à l'endroit de Paul Biya et ses proches

Le chef du peuple du sud du Cameroun, Sisiku Ayuk Tabe et ses principaux collaborateurs ont renouvelé l'appel à un État indépendant d'Ambazonie quelques jours après que l'une des personnalités de première ligne du Sud du Cameroun, Wilfred Tassang, a tourné le dos aux exigences du gouvernement intérimaire du régime Biya.

Le président Sisiku Ayuk Tabe et 8 de ses principaux conseillers ont approuvé la semaine dernière une déclaration rédigée par Kondengui qui exhortait tous les partis et institutions politiques du Cameroun français à adhérer à la candidature à l'indépendance du sud du Cameroun.

Le président Sisiku Julius Ayuk Tabe, Nfor Ngala Nfor, l'avocat Shufai Blaise Sevidzem Berinyuy, l'avocat Eyambe Elias Ebai, le docteur Fidelis Ndeh Che, le docteur Egbe Ntui Ogork, le docteur Cornelius Njikimbi Kwanga, le docteur Kimeng Henry Tata et le professeur Cheh Augustine Awasum que: « Nous restons engagés à un Southern Cameroons indépendant et souverain reconnu par les lois internationales sur la base des résolutions des Nations Unies 1514 et 1608. Nous ajoutons notre voix aux appels croissants de la communauté internationale pour un dialogue entre la médiation République du Cameroun et Southern Cameroons dans un territoire neutre. "

Ailleurs dans la déclaration du gouvernement d'Ambazonia, les dirigeants emprisonnés ont observé que « nous, membres de la direction ambazonienne en détention, écrivons pour nous distancier de cette écriture. Les opinions exprimées par M. Tassang ne reflètent nullement ce que nous défendons. Nous avons le plus grand respect pour le professeur Kamto en tant que personne et en tant que leader du principal parti d'opposition à La République du Cameroun . »

Cette déclaration fait suite à des jours de meurtres intenses de civils innocents du Cameroun méridional par des soldats de l'armée du gouvernement camerounais à Ngarbuh.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter