Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 27Article 593437

General News of Tuesday, 27 April 2021

Source: Kalara N°381

Kondengui : Basile Atangana Kouna dit mourir de faim

L'ancien ministre sollicite l'ouverture d'au moins dux de ses comptes bancaires saisis lors de l'enquête afin de lui permettre de subvenir à ses besoin alimentaires derrière les barreaux.

Peut-on s'appeler Basile Atangana Kouna et mourir de faim? Ceux qui connaissent le personnage diront qu'il s'agit là d'un poisson d'avril. Pourtant les conseils de l'ancien ministre viennent d'engager une course contre la montre devant le tribunal criminel spécial pour permettre à leur client de subvenir à es besoins alimentaires. Il y a deux semaines, le 14 avril 2021, Me Yossa, avocat de l'ex ministre déposé auprès du tribunal une requête sollicitant l'ouverture de deux comptes bancaires domiciliées à la Bicec et à la société générale appartenant à son client. Me Yossa a expliqué que lorsque M. Atangana Kouna avait été interpellé et inculpé par le TCS en mars 20218, le juge d'instruction avait saisi et mis sous scellés ses biens meubles et immeubles y compris ses comptes bancaires ainsi que le coffre-fort qu'il possède à la BGFI Bank. Les comptes bancaires de l'épouse de l'ancien ministre et les six autres appartenant à leurs enfants avaient subi le même sort. La liste kilométrique des biens saisis de la famille Atanga Kouna qui avait fuité sur la toile avait affolé les réseaux sociaux des mois durant.

Me Yossa précise que M. Atangana Kouna passe en jugement pour s'expliquer sur un détournement présumé de la somme de 1,2 milliards de francs en rapport avec sa gestion à la tête de la Cameroun Water Utilities Corporation (Camwater) entre 2002 et 2011. Le juge d'instruction avait justifié que les saisies pratiquées sur les biens de l'ex ministre permettent de garantir le recouvrement au profit de l'Etat des sommes d'argent suspectées d'avoir été détournées, au cas ou M. Atangana était déclaré coupable à la fin du procès.

Pitance

Sauf que, relève Me Yossa, le solde cumulé des différents comptes bancaires des Atangana Kouna mis sous scellés pendant l’enquête judiciaire s'élève à 1,6 milliards. Bien loin du montant qu'on réclame à son client. "Lorsqu'on fait la somme,c'est un surplus d'au moins 400 millions de francs qui se dégage. Il y a suffisamment d'espèces saisies pour recouvrer le corps du délit".

L'avocat va expliquer que son client avait ouvert les deux comptes bancaires dont le déblocage est sollicité pour virer les différents salaires, primes et indemnités qu'il percevait comme ministre de l'eau et de l'Energie, président du conseil d'administration de Sonatrel, mais aussi comme membre du conseil d'administration de l'Agence de régulation des télécommunications

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter