Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 09 01Article 616534

Actualités of Wednesday, 1 September 2021

Source: www.camerounweb.com

Ketcha Courtès offre 50 000 CFA à un journaliste, ce dernier refuse et s'explique

Ketcha Courtès Ketcha Courtès

• Sismondi Bidjocka raconte comment le ministre Courtès lui a offert de l'argent

• Le journaliste raconte qu'il a refusé le cadeau du ministre

• Il s'explique dans une publication


Dans sa publication sur sa page Facebook, le Directeur général de RIS FM explique qu'il a refusé les 50 000 FCFA de Ketcha Courtès parce que c'était trop peu pour lui.

"Tranquille chez moi un jour à la maison en 2019, mon téléphone sonne. C'est Ketcha Courtes qui me call! Elle est très fière de mon boulot et m'encourage à poursuivre! Les choses se seraient arrêtées là qu'on aurait oublié. Mais c'est elle qui continue en disant que pour Noël, elle voudrait partager son riz avec moi et elle m'envoie quelqu'un...Je me dis que voilà au moins trois millions qui arrivent! je suis d'abord étonné que celle qu'on envoie parle de Orange Money! je supporte j'attends, quand ça arrive je crois que j'ai mal lu; l'affaire-ci c'est cinq millions ou cinquante? non c'est cinquante mille! retour à l'expéditeur vite fait. au lieu de se moquer des gens, vaut mieux rester tranquille et nous laisser dans notre débrouillardise", écrit le journaliste.

Sismondi Bidjocka accuse également la ministre de l'Urbanisme de tribalisme. Car, explique t-il, Ketcha Courtès a déjà offert plusieurs millions à un humoriste de la même ethnie qu'elle, juste pour récompenser le talent de ce dernier.

"Je parle de ça pourquoi ? il y a quelques jours, Ketcha courtès fait une vidéo avec l'humoriste Cabrel Nomjim (qu'il me pardonne l'orthographe) dans laquelle elle exhibe des millions au moins trois pour le Faroter! J'ai donc compris que c'est parce que je n'étais pas du village. c'est du tribalisme", ajoute le patron de RIS FM.

Rejoignez notre newsletter!