Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 09 30Article 545209

General News of Wednesday, 30 September 2020

Source: Cameroon Info

'Kamto n’est pas votre bouc émissaire (…) Je vous trouve très injuste mama Henriette Ekwe'

Valsero, le rappeur engagé allié du leader du MRC accuse la vieille « combattante » et les opposants de sa génération de malhonnêteté et de méchanceté.

Les avis d’Henriette Ekwe sur les marches du 22 Septembre, émis le 28 Septembre 2020 sur Radio Balafon sont restés en travers de la gorge de Valsero. Le rappeur engagé et allié de l’opposant Maurice Kamto a répondu à la militante upéciste à travers une vidéo postée sur les réseaux sociaux le même jour. Il reproche à la vieille "combattante" de ne pas proposer une stratégie pour lutter de façon efficace contre le régime de Yaoundé. « Kamto n’est pas votre bouc émissaire. Il fait ce qui lui semble juste et selon ses moyens. Je vous ai entendu dire : « on n’organise pas une insurrection ». Première faute. Kamto n’a organisé aucune insurrection. Si vous saviez tellement comment il faut faire pour sauver le Cameroun, si vous savez tellement comment il faut faire pour renverser le régime Biya, si vous savez tellement la stratégie qu’il faut mettre sur pied pour renverser le régime de Paul Biya, je me demande pourquoi nous en sommes encore là. Pourquoi ce régime est encore là ? C’est très facile de critiquer. La critique est aisée, la pratique, l’art sont un peu plus difficiles. Je ne sais pas si c’est de l’aigreur, de la méchanceté », éructe-t-il.

L’auteur du tube « lettre au président » se demande quelle est la signification de l’expression « ancien opposant » sortie de la bouche d’Henriette Ekwe lors de son intervention sur Radio Balafon lundi. « Je ne sais pas où placer le sens de votre discours. Est-ce que c’est à Kamto de sauver le pays ? Je vous ai encore entendu dire : « les anciens opposants, les nouveaux opposants pensent que les anciens sont… C’est quoi un ancien opposant ? C’est quelqu’un qui n’est plus un opposant ou bien quelqu’un qui est un opposant depuis longtemps ? Parce qu’il faut que nous sachions ce que vous êtes. Quand vous qualifiez d’anciens opposants ça veut dire que vous n’êtes plus opposant ! », suggère-t-il.

Valsero estime que les autres opposants à Paul Biya doivent se joindre à son champion et ne pas simplement passer le temps à lui lancer des piques. Il questionne leurs méthodes de lutte. « Pourquoi c’est à Kamto de venir vers vous, de vous mobiliser ? Pourquoi ce serait sa responsabilité ? Surtout, le plus important à comprendre c’est que vous passez tellement de temps à lui tirer dessus. C’est comme si en fait vous attendez juste qu’il ne réussisse pas ou que ça ne marche pas pour que vous ayez le plaisir de lui taper dessus. Vous vous comportez comme de petites personnes. Vous avez des associations de Bayam Sellam, de mototaximen, de ceci. Pourquoi vous n’avez pas réussi jusqu’aujourd’hui à les mobiliser pour faire partir le régime de Paul Biya. Quand vous organisiez les « villes mortes » … Combien de « villes mortes » avez-vous organisées ? Combien de victoires avez-vous à votre actif, victoires qui témoigneraient de l‘efficacité de votre stratégie ? Je vous trouve très injuste mama Henriette Ekwe », s’indigne l’artiste.

Il explique que depuis qu’ Henriette Ekwe critique Kamto , il essaie d’être polie avec elle. Il pense que la survie du Cameroun dépend de tous les Camerounais, que le départ de Paul Biya « est une tâche qui incombe à tous les Camerounais ». Il s’offusque de constater que l’on se met « à taper sur quelqu’un qui a décidé de prendre le risque, de mettre sur a table sa personne, sa dignité, son intégrité, sa carrière, son vécu pour sauver le Cameroun ». Et de dénoncer une attitude de « donneurs de leçons» qui «gardent la solution » qu’ils ont. Il pense que si Biya est là c’est soit leur faute soit leur stratégie qui n’est pas bonne. Il accuse en les citant Henriette Ekwe et Mboua Massock de chercher le responsable de leurs échecs. Il parle de malhonnêteté et lâche à l’endroit d’Henriette Ekwé : «grandissez »

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter