Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 08 13Article 613474

Actualités of Friday, 13 August 2021

Source: www.camerounweb.com

Justice : une pétition est lancée pour exiger la libération de Rebecca Enonchong

• Rebecca Enonchong est en détention depuis le 10 août 2021

• Des voix s’élèvent pour exiger sa libération

• Une pétition vient d’être lancée



La communauté Afrilabs dont Rebecca Enonchong est la présidente du Conseil d'administration a lancé une pétition pour exiger la libération immédiate de la femme d'affaires. AfriLabs estime que la détention de Rebecca Enonchong à la légion de gendarmerie de Douala constitue une "violation flagrante de l'Etat de droit".

« Nous sommes déçus par le gouvernement camerounais dans cette affaire et nous lui demandons instamment de libérer Rebecca », précise la pétition. AfriLabs appelle les autres organisations à s'impliquer dans le combat pour la libération de leur PCA.

« L'Afrique ne sera grande que si nous donnons la priorité à la justice en tant que peuple. Rebecca est un membre précieux de la communauté de l'innovation en Afrique et prête constamment sa voix pour soutenir les causes progressistes sur le continent et critiquer les mauvaises politiques des gouvernements. Nous refusons d'accepter cette démonstration d'illégalité de la part du gouvernement camerounais », dénonce la pétition.

Cliquez ici pour lire la pétition

Rebecca Enonchong a été arrêtée le 10 août 2021 par des éléments de la gendarmerie nationale en tenue civile. La patronne d’AppTech est accusé d’outrage à magistrat.

Rebecca Enonchong, née en 1967 est une femme d'affaires, fondatrice et directrice de AppsTech. Elle est également connue pour son travail de promotion de la technologie en Afrique.

Elle déménage aux États-Unis avec sa famille durant son adolescence. Pendant ses études, à partir de l'âge de 15 ans, elle fait du porte-à-porte pour vendre des abonnements aux journaux. Elle devient manager dans ladite entreprise d’abonnement à l'âge de 17 ans.

Elle suit son parcours universitaire à l'Université Catholique d'Amérique, où elle obtient sa licence en science et une Maîtrise en Économie. Apres l’obtention de ses diplômes, Rebecca travaille pour plusieurs organisations parmi lesquelles la Banque Inter Américaine de Développement (BID) et Oracle Corporation, une entreprise américaine de logiciels. En 1999, elle a fondé la société AppsTech, à Bethesda au Maryland, qui fournit des solutions globales pour les applications d'entreprise. Son entreprise est partenaire platinum d'Oracle et a des clients dans plus de 40 pays. Elle ouvre les bureaux d’AppsTech dans plusieurs pays africains (au Ghana en 2001 puis au Cameroun en 2002) et occidentaux.

Enonchong a été la lauréate de divers prix auprès d'organisations telles que le Forum Économique Mondial. Forbes l’a classée parmi les 10 Femmes Tech Fondateurs à observer en Afrique durant l'année 2014. En Avril 2017, elle est élue Présidente du conseil d'administration d'Afrilabs, le plus grand réseau panafricain de centres d’innovation technologique. Elle a été réélue à ce même poste en 2019.

Rebecca est primée lors de la Journée de la femme digitale en avril 2019, du Margaret d’honneur, pour son soutien en tant que présidente d'Afrilabs, au développement des start-ups africaines. Elle fait également partir 50 femmes d’affaire en 2014 selon New Africa.

Elle a également exercé plusieurs activités à but non lucratif telle que la promotion de la technologie en Afrique. Elle a été la fondatrice et présidente de l'Africa Technology Forum, qui est dédié à l'accompagnement des start-ups qui interviennent dans le domaine de la technologie en Afrique. Elle a également travaillé avec les Nations Unies dans le cadre du Women Global Advisory Committee et du United Nations ICT Task Force.

Suivie par des milliers d’internautes sur Twitter, elle donne souvent son point de vue sur les sujets d’actualités et encourage pleinement le « made in Africa ».