Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 03 20Article 581527

Actualités of Saturday, 20 March 2021

Source: cameroon-info.net

Justice: le sort réservé aux garçons impliqués dans le partouze à Ekié

Ils sont poursuivis pour détournements de mineurs Ils sont poursuivis pour détournements de mineurs

Quant aux filles, toutes mineures, elles vont être remises en liberté.
L’affaire de mœurs qui a défrayé la chronique la semaine dernière au quartier Ekié, dans le 4e arrondissement de la Ville de Yaoundé, s’est déportée devant les juridictions compétentes. Les jeunes garçons et les jeunes filles interpellés dans une résidence du quartier, dans laquelle ils se livraient vraisemblablement à des actes répréhensibles vont répondre de leurs actes devant la justice.

Ce sont surtout les garçons (élèves du collège technique Le Bon Berger) qui vont payer un lourd tribut. Reconnus comme majeurs à l’issue de leur audition par les éléments du Commissariat de police du 14e arrondissement sis au quartier Ekounou, ces derniers ont été déférés dans la foulée au Tribunal de première instance, situé dans le même quartier. D’après des informations relayées par la CRTV, les mis en cause font faire l’objet d’une information judiciaire pour des accusations de détournement et corruption de mineurs, détention et consommation illicite de drogue et défaut de carte d’identité.

Quant aux filles (au nombre de 8), âgées entre 15 et 19 ans, et régulièrement inscrites au Lycée Bilingue d’Ekounou, elles ont été auditionnées en présence de leurs parents, puis libérées sous garant en raison de leur statut de mineur, apprend-t-on de nos confrères de la CRTV. Toutefois, si elles vont sans aucun doute échapper à la justice, le lycée Bilingue d’Ekounou n’a pas l’intention de les garder au sein de ses effectifs. À en croire Roger Mendo Foumane, proviseur de cet établissement scolaire public, ces dernières seront exclues après le conseil de discipline extraordinaire qui a été organisé pour la circonstance.

«Nous fonctionnons avec notre bible qui n’est autre chose que le règlement intérieur de l’établissement. De tels actes vont nous pousser tout simplement à ficher ces élèves et les mettre hors du campus du Lycée bilingue d’Ekounou», a-t-il déclaré au micro de nos confrères de la CRTV.

Rejoignez notre newsletter!