Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 08 12Article 613222

Actualités of Thursday, 12 August 2021

Source: www.camerounweb.com

Justice: le film du placement en garde à vue de Rebecca Enonchong

Rebecca Enonchong,  CEO de AppsTech play videoRebecca Enonchong, CEO de AppsTech

• Rebecca Enonchong vient de passer sa deuxième nuit en garde à vue

• Elle est accusée de outrage à Magistrat

• Un large mouvement de soutient a été organisé



Rebecca Enonchong a passé sa deuxième nuit en garde à vue à la légion de gendarmerie du littoral. Détenue depuis le 10 août, l’entrepreneure de 54 ans a vue sa garde à vue prolonger dans la soirée de ce 11 août par le procureur, après 4 heures de discussion avec ce dernier.

Au Cameroun depuis quelques jours, Rebecca Enonchong, l’une des personnalités les plus influentes du contient était entendue par des enquêteurs dans une affaire familiale l’opposant à son frère. « Face à la multiplicité des enquêteurs », Rebecca Enonchong demandera une enquête unique. C’est cette demande qui va susciter la colère du procureur général et conduire à la mise en garde à vue de cette dernière. Le procurreur l’accuse « d’outrage à magistrate ».



Mouvement de soutient

Alors qu’elle doit passer devant le tribunal 13 août, la leader du mouvement CPP a lancé dans la soirée de ce 11 août un appel à rassemblement en vue de mettre fin à ce qu’elle considère comme une détention arbitraire. « Nous devons maintenir la pression jusqu'à ce que Rebecca soit libre. Elle sera devant le Magistrat du Tribunal de 1ère Instance demain à 8h00.S'il vous plaît : Présentez-vous au tribunal à Bonanjo si vous êtes à Douala, Tweetez, postez, relayez sur les médias, Appelez les autorités et exigez sa libération » écrit Kah Walla.

Cet appel à rasseblement intervient alors que le hastag 'FreeRebecca' demande depuis hier sur la toile, la libération de celle qui est considérée comme l'une des figures de l'entreprenarait féminin en Afrique.

«Il n’y a aucune plainte écrite, aucune convocation, aucun mandat. Les gendarmes ont mentionné dans leur Pv avoir reçu instruction du procureur Général pour retenir la charge d’outrage à magistrat », déclare Kah Walla pour qui, cette détention ne se justifie pas.

Rejoignez notre newsletter!