Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 27Article 593485

General News of Tuesday, 27 April 2021

Source: www.camerounweb.com

Justice : le Grand Mall de Douala placé sous administration provisoire

A peine ouvert, le Grand Mall de Douala traverse une zone de turbulence. La société Civile Immobilière CRAFT Developpement appartenant à l'homme d'affaires camerounais Kamdem Mathiurin est placée sous administration provisoire sur décision de justice. L'information a été rendu publique par le journal officiel.

« Le public est informé que par jugement civil N° 200/CIV rendu le 20 mars 2021 par le tribunal de grande instance du Wouri à Douala, statuant en chambre civile, en premier ressort, en formation collégiale et à l’unanimité, la société civile immobilière Craft development ayant pour gérant Jidjouc Kamdem Mathurina été mise sous adminisration provisoire et Ngoua-Elembe Hiob, expert judiciaire agrée a été désigné administrateur provisoire ».

La société susmentionnée serait en conflit avec Tchumtchouo Valère dont la requête à été partiellement reçue par la chambre civile du tribunal de grande instance du Wouri à Douala.

L'administrateur provisoire percevra la somme de 2 millions de francs CFA comme rémunération mensuelle à la charge de la société Civile Immobilière CRAFT développement.



Mathurin KAMDEM le promoteur du Grand Mall de Douala a été décoré début décembre 2020 par le premier ministre Dion Ngute, lors de « la seconde ouverture officielle » du géant centre commercial qui fait la fierté de tout un continent. Cet évènement festif et cette reconnaissance officielle de Mathurin KAMDEM cachent mal les plans de certains cadres du régime qui ont planifié depuis plusieurs semaines l’arrestation de l’entrepreneur.


Selon Remy Ngono, la justice camerounaise est mise à contribution pour enfermer Mathurin KAMDEM. Il serait accusé d’avoir volé les parcelles sur lesquelles il a fait construire le Grand Mall. Il lui est également reproché de tromper son partenaire avec qui il travaillait sur le projet. Chose curieuse, Remy Ngono, indique que les juges réclament plus d’un milliard à Mathurin KAMDEM pour clore le dossier.


Comment le régime a tenté de noyer le projet depuis 10 ans


Remy Ngono a répondu ce 19 décembre 2020 au rendez-vous avec ses milliers d’abonnés sur Facebook et Youtube. Le journaliste et lanceur d’alerte a saisi l’occasion pour révéler aux Camerounais, les difficultés rencontrées par Mathurin KAMDEM, le promoteur du Grand Mall de Douala. Certains membres du gouvernement et certains Beti avaient manœuvré depuis presque une décennie pour empêcher les réalisations de ce grand entrepreneur. D’après Remy Ngono, le projet initial porté par Mathurin KAMDEM était « une ville moderne » qui devrait voir le jour dans une banlieue de Yaoundé.

Le projet était alors porté à l’époque par Alain Foka (journaliste chez RFI) et Mathurin KAMDEM. Après avoir payé les terrains et dédommagé les riverains, ils ont été surpris d’apprendre à la dernière minute que les riverains refusent de vendre leurs parcelles. Un membre du gouvernement selon Remy Ngono, leur aurait promis que des investisseurs Sud-africains voulaient payer ces mêmes parcelles 10 fois plus cher. Déçus, ils retournent en Europe avec les investisseurs qui avaient effectué le déplacement sur le Cameroun. Plus tard, Mathurin KAMDEM croise Paul Biya en Europe et lui présente un nouveau projet, celui de la création d’un nouvel aéroport à Limbé.


"Paul Biya l'écoute, le félicite et dit ok, j'accepte, venez avec le projet. Ils arrivent au Cameroun, ils veulent commencer les travaux. Les autochtones disent non. Ils ont tout bloqué. Tous les ministres voulaient leurs parts", raconte Remy Ngono.


Mathurin KAMDEM ne baisse pas pour autant les bras. Il décide alors de réaliser cette fois-ci à Douala, le projet du Grand Mall. Une fois de plus sur le terrain, les riverains refusent de lui céder leurs parcelles. Il est obligé de se retourner vers les habitants de la zone aéroportuaires qui ont eux accepter collaborer avec lui. L’entrepreneur camerounais n’est pas au bout de ses peines, après avoir signé avec le gouvernement un accord visant à l’exonérer des frais de douanes, il fut surpris d’apprendre que les matériaux de construction importés sont bloqués au port de Douala. Le directeur général du port exige le dédouanement des matériaux. Toutes les tentatives pour le convaincre à changer d’avis furent vaines. Mathurin KAMDEM et les investisseurs ont été obligés de payer la douane.

Une fois les travaux réalisés, la société des Aéroports du Cameroun, sort de l’ombre prétextant que le Mall est construit sur sa propriété. Malgré la décoration qu’il a reçu Mathurin KAMDEM n’est pas à l’abri des coups bas. Les espace prévus pour construire deux grands hotels en face du Grand Mall sont en train d’être cédés aux particuliers qui y construisent des habitations.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter