Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 09 08Article 617704

Actualités of Wednesday, 8 September 2021

Source: www.camerounweb.com

Justice : l’audience de Camus Mimb et Eteki encore reportée

L’audience de Camus Mimb et Eteki encore reportée L’audience de Camus Mimb et Eteki encore reportée

• L’audience est à nouveau reporté

• Les avocats de Mimb sont en colère

• Un magistrat manque toujours à l’appel


Martin Camus Mimb et Wilfrid Eteki doivent encore s’armer de patience. Les deux amis accusés d’avoir filmé puis diffuser les images de nudité de leur conquête Malicka Bayemi ne seront pas situés sur leur sort de sitôt. Le Tribunal de première instance de Bonanjo (Douala) vient de reporter au 15 octobre 2021 l’audience du journaliste sportif. Le motif évoqué reste la composition du collège de magistrats censé connaitre de l’affaire. « Affaire MALIKA renvoyée au 15 octobre pour composition régulière du collège de magistrats », indique une source à CamerounWeb.

Le 18 août 2021, l’audience de Mimb et Eteki a été suspendue alors que la présumée victime Malicka Bayemi révélait la nature de ses relations avec les deux présumés.

«Par la suite, les débats ont été amorcés par l'audition de Mlle BAYEMI qui, à peine commencée a été interrompue par une suspension d'audience, a l'issue de laquelle contre toute attente, les Conseils de toutes les parties seront informés de ce que l'un des membres du Collège de Magistrats connaissant du dossier, est indisponible dès le 19 août 2021 et ne pourrait dans tous les cas, assister aux délibérations, même si les débats allaient jusqu'au bout. Son remplacement obligerait dès lors la nouvelle collégialité à recommencer lesdits débats », avait déclaré Me Alice Nkom, avocate de Mimb dans un communiqué.

La liberté à tout prix

Les avocats de Martin Camus Mimb usent de tous les moyens pour sortir leur client de prison. Lors de l’audience du 21 juillet 2021 au tribunal de première instance de Douala Bonanjo, Me Um Patrice et Mbiiga ont sollicité la libération provisoire de Martin Camus Mimb en évoquant plusieurs arguments parmi lesquels son handicap physique.

« Il y a deux personnes dans la salle qui sont disposées à se porter garant pour le prévenu. Mimb est marié et père de quatre enfants (filles), il est en outre chef d'entreprise (RSI). Sa détention déséquilibrerait son entreprise et de nombreuse famille. Mimb a une mobilité réduite », lit-on sur une copie de la note d'audience dont CamerounWeb s’est procuré copie.

Rejoignez notre newsletter!