Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 01 29Article 570028

General News of Friday, 29 January 2021

Source: Kalara n°370

Justice: ils accaparent la maison d’un enseignant

La nature a horreur du vide. C’est un adage que le professeur Paul Tjeega, enseignant d’université retraité, a dû apprendre à ses dépens.

Alors qu’il était en séjour à l’étranger à la suite d’une évacuation sanitaire, des «imposteurs» sont restés accaparer son terrain d’une superficie de 3 hectares qu’il dit posséder non loin de Soa puis se sont frauduleusement faits délivrer le titre foncier No 6503/Mefou Afamba en 2009. Depuis lors, il fait; les mains et des pieds pour obtenir l’annulation de ce titre foncier. La côllégialité des juges du Tribunal administratif de Yaoundé en charge de l’examen de cette affaire a décidé d’aller s’enquérir des faits dénoncés sur le site disputé, avant de revenir poursuivre les débats en public.

Dans son recours examiné le 8 décembre dernier, le professeur Tjeega explique qu’il a acquis le terrain querellé auprès de Joseph Ahanda en 1996, et sur lequel il a réalisé divers investissements, notamment la construction d’une maison d’habitation et des plantations.

Pendant qu’il était en évacuation sanitaire hors du pays, un groupe de personnes conduit par Mme Mendouga Marie ont procédé à l’immatriculation d’un vaste terrain’ de 7 hectares englobant ses biens. Le titre foncier attaqué est le morcellement du titre mère. Ses adversaires ont «trompé la vigilance» de l’administration en passant pour propriétaires de ses biens. Le tribunal veut aller s’enquérir des faits dénoncés sur place à condition que l’homme en toge s’acquitte préalablement du paiement de 300 mille francs lè coût de la descente-des juges à Nkolfoulou.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter