Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 01 21Article 568411

General News of Thursday, 21 January 2021

Source: Le Messager

Journaliste enlevé à Bamenda : Atanga Nji et les révélations des témoins

Fung John Mgum, coprésentateur de l'émission interactive "Press and Associate" sur les antennes de Ndefcam radio Fm 94.9 émettant à Bamenda a été enlevé.

Liberté de la presse en danger ; ce n'est pas le titre d'un feuilleton mais le climat qui règne actuellement dans la cité du Nord-Ouest. En effet, renseignent des voisins, des hommes armés à bord d'une motocyclette sont arrivés tôt hier mercredi 20 janvier 2021 à Che Street Bamenda où réside le journaliste. En ce moment de la matinée Fung John Ngum, sortait de son domicile, en route pour son lieu de service. Ces individus armés ont tiré des coups de feu en l'air avant d'happer celui qui fut par le passé chargé de la communication de la délégation régionale de la santé publique du Nord-Ouest. Ils l'ont conduit vers une destination inconnue où il a été maintenu en captivité et privé de toute communication avec ses proches et collègues. Au moment où nous mettions sous presse hier, il était toujours en captivité. Jude Vidan, président national de l'association des journalistes d'expression anglaise (Camesej) dans un communiqué confirme l'enlèvement d'un de ses adhérents et condamne ce kidnapping.

Il précise à la gouverne des ravisseurs que "les journalistes ne sont pas partis prenant au conflit en cours dans les deux régions anglophones du pays et par conséquent ne doivent pas être la cible de qui que ce soit". A en croire Jude Viban Camasej voit en l'enlèvement de Fung John Ngum une autre forme d'entrave à la liberté de la presse et une atteinte aux droits des professionnels de média à travailler sans peur et faveur, menaces et violences". Il exige au nom de la corporation, la libération sans condition du journaliste intervient juste quarante-huit heures après le passage du ministre de l'administration territoriale à Bemenda.

Au cours de sa visite de travail dans la cité capitale du Nord-Ouest lundi dernier 18 janvier 2021, le ministre Paul Atang Nji se gargarisait. "C'est un plaisir pour moi de vous annoncer que le président Paul Biya a gagné la guerre contre les sécessionnistes-terroristes. C'est évident que ce que nous voyons aujourd'hui ne sont que des proches de résistances qui, comme nous pouvons le souligner, essaient tant bien que mal de maintenir le désordre. Mais comme je puis vous dire, ce sont les derniers coups de sabots d'u cheval agonissant parce qu'ils sont désespérés".

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter