Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 07 19Article 528586

General News of Sunday, 19 July 2020

Source: Actu Cameroun

Journaliste en danger : Jean François Channon fait de nouvelles révélations


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Le directeur de publication vient de pondre une nouvelle tribune où il dit n’avoir aucun problème avec les responsables du Mrc.
Dans un récent article publié ce dimanche 19 juillet 2020, nous annoncions que des individus ont menacé et insulté Jean François Channon, le directeur de publication du quotidien privé camerounais Le Messager, au téléphone. Ceci, après le titre à la Une de son journal du vendredi 17 juillet 2020. Titre qui annonçait des déchirures au sein du Mrc de Kamto à l’Ouest Cameroun. Dans notre article, nous reprenions des extraits d’une tribune publiée par le journaliste où il exprimait sa mésaventure téléphonique relative à la Une du journal.

Le journaliste nommé le 30 juillet 2018 au poste de directeur de publication du journal de feu Pius Njawé vient de faire une nouvelle mise au point, où, il informe que bien que la Une soit sur le Mrc, ceux qui l’ont appelé via des numéros masqués ne sont pas les militants du Mrc. cependant, ce dernier, « soupçonne des agents proches d’une certaine dictature tropicale qui ces derniers temps ont investis les réseaux sociaux pour le compte de leurs maîtres malfaisants, dans le but de me faire douter de mes amis intellectuels ». Pour besoin de clarté nous vous proposons la totalité de sa mise au point :

« Que cela soit bien dit et compris: je n’ai aucun problème avec les militants du MRC. Des individus malfaisants, lâches m’ont passé des appels pour m’insulter sur la Une du Messager de vendredi qui a traité des déchirures entre cadres du MRC à l’Ouest. J’ai bien dit que cela ne ressemble pas au MRC dont je connais bien la plupart des dirigeants qui sont d’ailleurs des amis de longue date.



Je pense notamment au Pr Maurice Kamto, au Pr Alain Figue, à Me Emmanuel Simh, à mon cher Sosthène Médard Lipot, et bien d’autres avec qui j’ai toujours échangé en toute convivialité quand bien même il arrive que nous n’ayons pas le même point de vue sur des sujets politiques ou sociaux. Je tiens à dire à la bave journalistique qui veut absolument mettre sous le dos du MRC cette douloureuse situation que je soupçonne des agents proches d’une certaine dictature tropicale qui ces derniers temps ont investis les réseaux sociaux pour le compte de leurs maîtres malfaisants, dans le but de me faire douter de mes amis intellectuels.

Si les mecs et cadres du MRC viendraient à ne pas partager la lecture du Messager de leur actualité politique interne, ils n’ont pas besoin de se dissimuler à travers des appels masqués pour me le dire. J’en suis convaincu. Je n’ai donc jamais été menacé pour avoir traité de l’actualité du MRC comme le prétend in site d’information en ligne dont je refuse de citer le nom pour pudeur.

Afin que nul n’en ignore. Je rassure donc les responsables du MRC et leurs cadres en ce sens-là. Fin de débat. Pour le reste retrouvons nous à Franco Bar pour partager une rasade ».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter