Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 05 14Article 596929

General News of Friday, 14 May 2021

Source: www.camerounweb.com

Joshua Osih et Jean Michel Nintcheu la guerre s’amplifie

La guerre est loin d’être terminée La guerre est loin d’être terminée

Jean Michel Nintcheu a porté la demande d’exclusion de Joshua Osih•

Le comité exécutif national du Social Democratic Front a déclaré recevable la demande d’exclusion de Joshua Osih•

Osih entend riposter entend se défendre énergiquement •


La guerre est loin d’être terminée entre les honorables Jean Michel Nintcheu et Joshua Osih. Il y’a quelques jours, Jean Michel Nintcheu a porté auprès du comité exécutif national du Social Democratic Front la demande d’exclusion de Joshua Osih. Une demande d’exclusion qui a été déclaré recevable par le Social Democratic Front.

Selon le magazine Jeune Afrique, c’est le dernier épisode de la guerre ouverte que se livrent les députés Jean-Michel Nintcheu et Joshua Osih pour le contrôle du Social Democratic Front (SDF) post-Fru Ndi. Le 8 mai, une réunion du comité exécutif national (NEC) élargie à l’ensemble des élus du parti a conclu à la recevabilité d’une pétition déposée par Jean-Michel Nintcheu, président du SDF dans le Littoral. « Auto-exclusion » d’Osih.

Les accusations

Ledit mémorandum vise à constater « l’auto-exclusion » du vice-président Osih en raison d’activités jugées susceptibles de nuire au parti, conformément à l’article 8 alinéa 2 des statuts du SDF. Le document remis aux instances de la formation a été adopté le 21 mars, à l’issue d’une réunion du SDF-Littoral ayant pour objet de constater « les activités anti-parti » de Joshua Osih

Le mémorandum dénonce notamment « la gestion calamiteuse » de la dernière présidentielle, lors de laquelle Osih était le porte-étendard du SDF. Et remet notamment en question sa « participation à la cérémonie d’investiture de Paul Biya », assortie « d’une lettre de félicitations », alors que, dans le même temps, son parti dénonçait des fraudes massives durant le processus électoral. Enfin, le texte déplore sa participation à la pétition – pourtant signée majoritairement par des parlementaires du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (RDPC).

De son côté, l’honorable Joshua Osih n’est pas resté les bras croisés. Il a commencé à mener une diplomatie de couloir en rencontrant plusieurs membres influents du Nec notamment ceux de Bamenda. Selon des confidences Joshua Osih d’ailleurs déjà bien constitué son comité de défense qu’il ne redoute plus son exclusion.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter