Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 06 04Article 600193

General News of Friday, 4 June 2021

Source: www.camerounweb.com

Jean Pierre Bekolo dénonce le mode de désignation des responsables au Cameroun

La nomination est un frein au développement La nomination est un frein au développement

Selon le cinéaste la nomination est un frein au développement

Le mode de désignation des responsables doit être transparent et non discrétionnaire

Le modèle de désignation des personnes à des postes dans un pays comme le Cameroun est l'une des causes principales de nos problèmes.

Le cinéaste Jean Pierre Bekolo ne démord pas. Dans une nouvelle sortie qu’il vient de publier sur sa page Facebook, il dénonce le mode de désignation des responsables au Cameroun. Selon lui, « le modèle de désignation des personnes à des postes de responsabilité est la cause principale du sous-développement dans un pays comme le Cameroun. Si la nomination comme modèle nous a été imposé par le modèle colonial et perpétué jusqu'à ce jour, il est la principale source de nos malheurs. On évoque le pouvoir "discrétionnaire" de la nomination et justement cela son problème. Car s'il y a une chose qui doit être transparente, c'est la nomination ou plutôt le "recrutement". Car il y a une différence entre les deux termes. Le mot "nomination" signifie l'exercice du droit ou du pouvoir de désigner une personne à un poste donné. Seule la personne qui a le pouvoir de nommer quelqu'un peut le faire. Alors que le terme "recrutement" désigne et signifie clairement l'enrôlement, l'acceptation, la sélection avant l'affectation effective dans un service. Le recrutement implique très souvent une commission et un processus lisible. Le modèle de désignation des personnes à des postes dans un pays comme le Cameroun est l'une des causes principales de nos problèmes qu'on pourrait énumérer. Donc stop à la nomination, recrutez! », Propose-t-il dans cette tribune

Le pouvoir discrétionnaire

Au Cameroun, la plupart des responsables sont nommés par le président de la République qui jouit des prérogatives que lui accorde la Constitution. Seulement ces nominations discrétionnaires ont déjà montré leurs limites. Car plusieurs responsables sont promus des postes parfois sans une expertise suffisante pour le poste. Face à des situations comme celles-là, les affidés du pouvoir en place sont alors prompts à mettre en avant la notion de pouvoir discrétionnaire.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter