Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 03 10Article 578884

General News of Wednesday, 10 March 2021

Source: Actu Cameroun

Jean Nkuete : l'homme qui réinventera le RDPC

Le 4eme congres ordinaire du Rdpc peine a se tenir depuis 2011. L’opacité et l’inertie ont été érigées en mode de gouvernance au sein de ce parti devenu un mammouth politique. Que peut changer la circulaire de Jean Nkuete 21312021portant validation des sommiers politiques ?


Le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) va célébrer le 24 mars 2021, son 36ème anniversaire. Issu de l’Union nationale camerounaise (Une), le parti au pouvoir a changé de dénomination à Bamenda dans la région du Nord-ouest, ceci à la laveur de l’accession à la magistrature suprême de son cador Paul B1YA. Le Président national du Rdpc est curieusement le Président de la République du Cameroun, faisant de cette formation politique, un parti qui concentre tous les pouvoirs.


Bénéficiant d’un code électoral taillé sur mesure, le Rdpc a substantiellement confisqué tous les maillons du pouvoir dans notre pays. A titre d’illustrations, il compte 152 députés sur les 180 que compte la chambre basse du parlement, contre 87 sénateurs sur 100. 304 mairies sur les 360 que compte notre pays sont sous sa bannière. fjleuf des dix conseils régionaux du Cameroun sont issus du Rdpc. Sur les 65 ministres que compte le gouvernement, plus de la cinquantaine sont issus de ses rangs.

Le Rdpc truste tout chez nous, ce qui fait que son fonctionnement interne est consubstantiel et rejaillit sur la gouvernance générale de notre pays. L’opacité, l’inertie, la corruption, le népotisme, le clientélisme entre autres qui ont fait leurs lits au sein du Rdpc, sont devenus les principaux maux de notre pays. En 36 années d’existence, le Rdpc n’a pu organiser que 3 de ses congrès ordinaires dont la périodicité statutaire est quinquennale. Tout est centralisé autour du Président national qui, est la clé de voûte de qui tout part, et vers qui tout revient, ceci à l’image du pays tout entier.

Son dernier congrès qui, est l’organe suprême au sein du parti, date de 2011. C’est à l’issu de celui-ci que certaines reformes et autres nominations avaient été faites. Sauf que 10 ans après, que de membres de son bureau politique, de son comité central et d’autres organisations spécialisées sont soit morts, soit mis en prison, ont soit cessés d’activités au sein de ce parti, laissant de fait des postes vacants.

D’ailleurs, les réunions de son bureau politique et même les assises de son comité central datent de mathusalem. Une inertie qui est implicitement reconnue dans la circulaire du Secrétaire général du comité central du Rdpc, signée le 02 mars 2021 et portant validations des sommiers politiques du parti. Cette circulaire fixe les canevas de cette réorganisation interne depuis la base jusqu’aux intenses supérieures du parti.

Du 13 mars 2021 au 13 avril 2021. Ce mois permettra au RDPC de se rénover. Le ministre NKUETE a ce mérite de remettre au goût du jour, la problématique d’une tenue imminente du 4ème congrès ordinaire du Rdpc et la nécessité de revigorer la base du parti, dans les prochains mois. C’est donc dans cette perspective qu’il a été décidé de revisiter les différentes structures internes au parti.

Objectifs
Le Sg du Comité central reconnait par ailleurs que certains » Cellules et autres Comités de base » sont fictifs, parce que démobilisés, et dissous de fait. La redynamisation des organes de base du Rdpc, donnera un nouveau souille au parti, et lui permettrait de mieux mailler le territoire national dans l’optique des échéances électorales futures.

« L’opération vise fondamentalement à établir la cartographie réelle des organes de base du parti. Pour un maillage davantage maitrisé du territoire national devant conduire au renforcement de l’encadrement de proximité des militantes, des militants et des populations. Il s’agit là d’une démarche stratégique incontournable et impérative sans notre projet d’accroissement et de fidélisation de l’électorat du RDPC, à l’aune des futures échéances électorales nationales », ainsi le patriarche Jean NKUETE justifie sa circulaire adressée aux chefs de délégation permanentes régionales, départementales du comité central ; aux responsables des sections Rdpc, Ofrdpc et Ojrdpc, et à tous les militants de son parti.

Concrètement pré-cise-t-il, la validation du sommier politique portera sur : » LA VERIFICATION DE LA FONCTIONNALITE EFFECTIVE DES ORGANES DE BASE (CELLULES, COMITES DE BASE, SOUS-SECTIONS) ; LA MISE EN PLACE, EN TANT QUE DE BESOIN, DE NOUVEAUX ORGANES DE BASE EN VUE D’ATTEINDRE, LOCALEMENT, UN NIVEAU D’ENCADREMENT DE PROXIMITE EFFICIENT ; LA SUPPRESSION DES ORGANES DE BASE FICTIFS EVENTUELS ”.

La volonté de supprimer les organes fictifs en son sein prouve jusqu’à quel point, le Rdpc s’est enfoncé dans l’inertie, l’opacité, la navigation à vue. De quoi s’interroger comment une telle désorganisation aussi profonde, a-t-elle pu conduire ce parti à tous les firmaments électoraux et sociopolitiques ? Il n’y aurait donc pas de logique en matière politique dans notre pays ? La corruption et les multiples fraudes électorales justifieraient en toile de fond, ces victoires staliniennes du parti au pouvoir au Cameroun.

Le multipartisme in fine ne devient qu’une vue d’esprit chez nous, tellement les acteurs sociopolitiques font plus la politique du ventre et des intérêts personnels, que de promouvoir les idéaux sociopolitiques d’envergures. A ce titre, aussi bien au sein du Rdpc que d’autres partis politiques, il faut des Hommes nouveaux, avec des mentalités innovantes. Dé là à croire à un Renouveau voire à une Révolution au sein du Rdpc, il n’y a que très peu de crédules pour y croire.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter