Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 05 15Article 597073

Actualités of Saturday, 15 May 2021

Source: www.camerounweb.com

Jean Michel Nintcheu décidé d’envoyer Manaouda en prison

Le ministre de la Santé publique Manaouda Malachie réfute ces accusations Le ministre de la Santé publique Manaouda Malachie réfute ces accusations

•Détournement de plusieurs dizaines de milliards de francs CFA.

•Des allégations infondées, a répondu Manaouda Malachie, le ministre de la Santé.

•Le Cameroun est l'un des pays subsahariens les plus touchés par la pandémie.

Le député Jean-Michel Nintcheu, veut définitivement achever Malachie Manaouda. Il lui reproche une très mauvaise gestion des fonds du Covid-19, qui selon lui, fait l’objet chaque semaine de rumeurs, de faits d’opacité, de surfacturation, de corruption et de conflits d’intérêts au sein du ministère de la Santé qui en a la charge.
Jean Michel Nintcheu a dénoncé le fait que l’un des centres de prise en charge des patients du Covid-19, au stade Mbappé Léppé de la ville de Douala, ne dispose pas de lits et de toilettes. Et ce, alors même qu’un contrat de location de toilettes, d’un montant de 100 millions de francs CFA y aurait été engagé.

Jean-Michel Nintcheu indique aussi, pour s’en insurger, que le compte d’affectation de lutte contre le Covid-19, qui est de 180 milliards, ferait l’objet de détournements en masse et en bandes organisées.
Le ministre de la Santé publique Manaouda Malachie réfute ces accusations. Pour le responsable politique, ces allégations sont tout simplement mensongères. Pour preuve, a-t-il indiqué à la presse, la dotation financière spéciale, dédiée à la lutte contre le coronavirus, n’est tout simplement pas encore opérationnelle. Manaouda juge donc que Jean Michel Nintcheu manque de la vraie information.

La pression de Humam Rights

Selon Human Rights, le gouvernement du Cameroun devrait publier immédiatement les informations pertinentes sur les recettes, les dépenses et la gestion de son Fonds de solidarité pour la santé, a déclaré Human Rights Watch.

Les établissements de santé du Cameroun ont versé des contributions obligatoires à ce fonds d’urgence pendant plus de 25 ans. Le gouvernement devrait également débloquer de l’argent provenant de ce fonds pour soutenir les établissements médicaux qui font face à la pandémie de Covid-19, s’il ne l’a pas déjà fait, et ouvrir des enquêtes si une partie de ces fonds a disparu.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter