Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 04 30Article 594706

General News of Friday, 30 April 2021

Source: www.camerounweb.com

Jean Lambert Tchoumi prochain maire de Bgante

Dans les urnes Dans les urnes

L’élection du nouveau Maire de la Commune de Bangangté après le décès du Dr Jonas Kouamouo aura lieu le 03 mai prochain.

Décédé le 05 mars et inhumé le 20 du même mois dans son village natal Bamena, un des Groupements qui composent le territoire de la Commune de Bangangté, le Docteur Jonas Kouamouo, ancien Maire du Chef-lieu du départment du Ndé, sera remplacé au cours d’une élection convoquée par le Préfet du département le 03 mai prochain dans la ville la plus propre de la Région d l’Ouest. Deux candidats sollicitent déjà le suffrage des membres du Conseil municipal : le Polytechnicien Jean Lambert Tchoumi et Eric Niat.
Les chances des deux candidats

Si dans l’opinion il est inconstestable que le candidat Eric Niat s’est fait remarquer ces dernières années par une sorte de déploiement sur le terrain pour ne pas parler “d’activisme” sur le terrain auprès des populations à travers le sport et la Fondation de son géniteur le Président du Sénat, l’on peut tout aussi reconnaître que dans l’opionion ndéenne et nationale, l’on ne peut pas dire grand chose sur son parcours académique et professionnel. Pour certains, il profite de son appartenance à la famille Niat Marcel dont la renommée dure depuis plusieurs décennies dans l’opinion nationale. Ce qui d’ailleurs amène certains Conseillers municipaux à dire qu’il faut qu’il continue à se mettre au service de la population à travers la Fondation de son papa comme ces dernières années.

Quant au candidat Jean Lambert Tchoumi, il traîne un très brillant parcours ici au Cameroun. Fils d’un “No name”, il a, par monts et par vaux, brillé de mille feux du Lycée d’Akonolinga où il obtint son baccalauréat jusqu’au terme de son parcours professionnel. Rappelons qu’il obtint son baccalauréat la même année qu’il fut reçu au concours d’entrée à l’Ecole Nationale Polytechnique de Yaoundé, tenez-vous bien, en cycle très prestigieux et fermé d’Ingénieurs de Conception. Son humilité et son efficacité lui ont même valu la reconnaissance du père Fotso Victor qui le sollicita pour les premières réalisations en routes urbaines à Bandjoun du temps où il était le Chef de Service provincial pour le Ministrère des Travaux Publics dans la région de l’Ouest. Cet adoubement du Patriarche Fotso Victor, chose curieuse, ne lui est pas monté dans la tête de manière qu’il eût perdu l’humilité qui le caractérise. Bien au contraire, sa discrétion avait même amené certaines de ses connaissances à dire : “Ce garçon est d’une discrétion exceptionnelle et même proche de celle de son Président de parti Son Excellence Paul Biya.”

Pourquoi est-il mieux parti ?

Au regard des opinions recensées sur le terrain, l’on relève que son expérience et sa maitrise des rouages administratives sont d’un atout certain ; son parcours professionnel caractérisié par une promotion constante ; ses faits d’armes comme par exemple les travaux effectués dans le Koung-Ki du vivant du Patriarche Fotso Victor de regrettée mémoire, et son élection comme actuel 2 ème Adjoint au Maire de Bangangté.
Rappelons aussi que lors des dernières élections Municipales, pendant les primaires au sein du Parti, le Défunt Maire Jonas Kouamouo conduisait une liste de 41 Conseillers de la Commune de Bangangté. Son adversaire d’alors et actuel adversaire de Jean Lambert Tchoumi, Eric Niat, conduisait une autre liste qui avait été battue à plate couture. Mais, paradoxalement, il fut le seul rescapé extirpé de sa liste pour faire partie de la liste définitive des Conseillers municipaux pour des raisons évidentes, au détriment de ceux qui lui avaient fait confiance, et aussi au détriment d’un “No Name” qui avait fait confiance au Dr Jonas Kouamouo qui du perdre sa place. Malgré cela, seul intrus dans cette liste, il tenta de se faire élire Maire et essuya un second échec. Peut-être compte-t-il une fois encore sur les moyens financiers mis à sa disposition par son père pour corrompre les Conseillers municipaux ou alors sur le Comité Central du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC) dont les membres pourraient sortir à la dernière minute, la carte de la désignation dans le souci de soutenir un “Fils à papa.” A ceux-là, nous pouvons leur conseiller de ne pas l’essayer à Bangangté où le Conseil est monocolore et très fidèle dans leur immense majorité à la mémoire du Dr Kouamouo qui fut pendant 30 ans, Président de la grande Section de tout le département du Ndé et de la Section Ndé-Nord après son éclatement. L’on a encore frais dans les mémoires les recrutements opérés récemment au Port Autonome de Kribi (PAK), où l’on n’a recruté que les fils des pontes du régime, donnant lieu à des tonnes de commentaires terribles sur les réseaux sociaux. En plus, Les Conseillers municipaux qui n’avaient pas d’ailleurs digéré la présence d’Eric Niat dans le Conseil municipal après l’échec de sa liste, n’entendent pas voir 3 Bangangté dans l’Exécutif municipal, et en mémoire du Dr Jonas Kouamouo, ils entendent coopter un Conseiller, originaire de Bamena comme le défunt Maire, ceci pour laisser la chance à un membre de l’Exécutif de finir son mandat. Par ailleurs, Les Conseillers municipaux promettent de “cracher” sur les 3 000 000 F dont il est fait mention dans les rapports qui parviennent au candidat Jean Lambert Tchoumi et dont la finalité est de corrompre les Conseillers municipaux. Comme dit ce proverbe sud-africain : “L’argent ne peut parler , mais permet aux mensonges de paraître vrais.” A Bangangté, fief imbattable du parti au pouvoir, les Conseillers ne souhaitent pas que le Comité Central du RDPC vienne détruire les acquis en cherchant à imposer un candidat car pour eux , il n’y a pas de Camerounais à part.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter