Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 08 10Article 533563

Actualités Régionales of Monday, 10 August 2020

Source: 237online.com

Jean François Channon créé un 'incident protocolaire' à Ndjoré

Le DP du journal ‘’Le Messager’’ qui faisait office de maître de cérémonie lors de la cérémonie d’hommage à Sa Majesté Bagdama Amati René De Gaulle, a suscité des remous dans la foule par ses multiples impairs.

La petite localité de Ndjoré située aux encablures de la ville sucrière de Mbandjock, a connu une effervescence particulière ce week-end. La cérémonie d’hommage organisée vendredi et samedi dernier à l’honneur et la mémoire du Chef Supérieur de Ndjoré, a drainé une foultitude de personnalités venant d’horizons divers, dans la localité.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que la cérémonie était à l’image même de l’initiateur du pacte de Ndjoré, lequel consacre l’adhésion de toute la Haute-Sanaga à la politique du renouveau, prônée par Paul Biya, à l’aube du multipartisme.

Dès lors on comprend que la hiérarchie du RDPC, ait déployé sur le terrain quatre membres du gouvernement que conduisait le Ministre Pierre Ismaël Bidoung Mpkwatt. Concernant ce dernier, il faut reconnaître que n’eût été son fair-play, J F Channon aurait eu maille à partir avec lui du fait de ses multiples maladresses et incuries à son endroit.

Il est préférable de balayer du revers de la mains les nombreux couacs qui ont émaillé la prestation du speaker, lors de cette cérémonie grandiose, où le Chef de l’Etat Son Excellence Paul Biya était personnellement représenté, pour se limiter à ce que d’aucuns considèrent comme un incident protocolaire, qui aura laissé un arrière-goût de déception à la cérémonie, surtout quand il imputable à un journaliste expérimenté de la trempe de Channon. Mais quelqu’un a dit dans la foule pour le décharger que « parler ce n’est pas écrire », comme quoi il un journaliste de la presse écrite
Pour ne s’en tenir qu’aux faits, il faut dire qu’au moment où le cortège de la délégation du RDPC s’arrête en plein milieu de l’esplanade Channon annonce d’une voix tonitruante l’arrivée de Préfet de la Haute-Sanaga, par ailleurs représentant personnel du Chef de l’Etat et porteur du message présidentiel à la famille du défunt. Mais à la grande surprise de tous c’est Bidoung ; Marie Thérèse Abena Ondoua Robert Nkili qui sortent des véhicules.

Le comble de l’incurie arrive quand le Ministre des Arts et de la Culture représentant du Comité Central fini de lire le message du Secrétaire Générale du RDPC, Jean Kuete. Channon va sidérer le parterre bigarré des personnalités présentes avec cette phrase : « Messieurs et Dames vous venez de suivre l’intervention du Ministre des Relations Internationales… », pourtant Lejeune Mbella Mbella, était à plus de mille lieux de la cérémonie
Pour mémoire, le patriarche SM Bagdama Amati René De Gaulle Chef de deuxième degré, né le 17 janvier 1943, et décédé le 23 mai dernier, dans sa riche et exaltant carrière, a été, maire de Bandjock, membre titulaire du Comité Central du RDPC, ancien directeur du personnel à SOSUCAM. Il a aussi engrangé de nombreux titres honorifiques durant son parcours exceptionnel : Chevalier, Officier, Commandeur et Grand cordon de l’ordre national du mérite camerounais, d’une part et d’autre part Chevalier, Officier et Commandeur de l’ordre national de la valeur camerounais. À tous ses trophées on ne saurait oublier les médailles d’honneur du travail, en argent, vermeil et or.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter