Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 06 05Article 518185

General News of Friday, 5 June 2020

Source: www.camerounweb.com

'Je suis l’une des plus belles femmes du Cameroun'- Dr Modestine Carole Yonzou


Pandémie Coronavirus au Cameroun : Lisez toute l’actualité ici →

Accusée de critiquer Maurice Kamto parce obligée par une personne détenant des photos d'elle nue, Dr Modestine Carole Tchatchouang Yonzou sort de ses gongs et pond un texte sur sa page facebook dans lequel elle affirme être l'une des plus belles du Cameroun.


Voici le message du Dr Dr Modestine Carole Tchatchouang Yonzou


Après avoir raconté partout qu’on me paie pour critiquer Kamto, voilà en substance ce qu’ils disent aujourd’hui de moi.

Primo, il faut être complètement taré pour penser que moi, Dr Modestine Carole Tchatchouang Yonzou, la fille de son père, un individu peut me faire du chantage avec des photos nues. J’ai conscience que je suis l’une des plus belles femmes du Cameroun, mais votre fixation sur mon corps commence à être un peu morbide, vous ne trouvez pas? Il se pourrait que même les quatre photos nues que vous avez déjà monté sur moi n’ont pas suffit à calmer vos fantasmes. Malheureusement pour vous, aucun être sur la terre des hommes ne détient mes images nues, et si tel était même le cas, Permettez-moi de vous rappeler que publier la nudité de quelqu’un est un crime sévèrement punissable par la loi.

Je vous entends toujours attribuer mes critiques contre Kamto à mes escapade amoureuse. c’est cet individu qui m’aurait poussé à critiquer Kamto, dites-vous...!!! Sérieusement, vous êtes amnésiques ou juste un peu maboul? Tout le monde sait que j’ai commencé à critiquer Kamto en décembre 2018, c’est à dire, trois mois seulement après les élections présidentielles. À cette époque, je ne connaissais même pas l’existence de Mr X à qui vous attribuez mes critiques, que je ne rencontre d’ailleurs qu’en Octobre 2019. Autrement dit, au moment de notre rencontre, ça faisait presque un an que j’étais déjà en guerre contre Kamto et le MRC.

D’ailleurs et si vous ne l’avez pas encore remarqué, je vous rappel que celui qui ose seulement prononcer le nom de cet individu, ou poster sa photo ou les nôtres sur ma page est automatiquement bloqué et le commentaire effacé. Ça vous prends au moins des heures pour créer un compte Facebook et des minutes pour poster votre commentaire débile, et moi une seule seconde pour bloquer et effacer.

Vous savez très bien qu’à chaque fois, mes critiques sont toujours soutenu par des preuves et fondée sur des faits irréfutables, car je n’ai aucune grief contre la personne de Kamto, et je suis une personne juste, droite et honnête. Apportez les arguments ou faits contraires pour démonter mes publications si vous pouvez ...!!!

Je comprends juste que dans vos têtes, il est toujours impensable qu’une bamileké comme moi puisse critiquer celui qui pour vous est mon tonton du village. Si on veut donc épouser votre logique, pourquoi en vouloir à ceux des Ekang qui ne soutiennent également Paul Biya que par affinité tribale?

Mes chers amis, voyez-vous, la politique ce n’est pas une tontine villageoise. Si je me définis comme la fille de la république, et non la fille bamileké, c’est parce que je me sens d’abord et avant tout camerounaise. Mon voeux le plus cher c’est de voir un Cameroun ???????? meilleur pour tous les fils et filles de notre mère patrie, du Nord au Sud et de l’Est à l’Ouest sans distinction aucune. Arrêtez donc de faire du suivisme moutonnier et ouvrez vos yeux pour affronter la réalité. Voilà plus de 15 ans que je mène le combat contre le régime de Paul Biya. Tout ça pour venir soutenir un leader dont le rôle était de le maintenir au pouvoir...La vérité est parfois très amer, malheureusement, elle doit être dite. Je n’ai rien contre la personne de Kamto que je n’ai d’ailleurs jamais insulté, mais je critique le politicien manipulateur et roublard qui mange dans notre ignorance et joue au pousse pion ? dans notre cerveau.

RÉVEILLEZ-VOUS !

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Join our Newsletter