Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 02 20Article 574603

General News of Saturday, 20 February 2021

Source: camerouweb.com

Je serai plus violent que Djamen - Auréolé Tchoumi

Dans une déclaration qu'il a faite, quelques jours après sa suspension du MRC, le journaliste Auréolé Tchoumi a donné sa version des faits qui lui sont reprochés par le parti de Maurice Kamto.


Voici quelque déclarations du confrère


'Pour ta gouverne ce qui me vaut cette sanction est la résultante de ce que je décrie en interne et comme ils semblent déjà vous toucher en externe, je finirai par m'externaliser moi aussi. Sache juste que certains membres de l'actuel directoire national de mon parti sont plus dangereux que tout le gouvernement camerounais réuni.

Entre culte de la personnalité, dictature de la pensée unique, intimidations permanentes et menace de suspension des groupes WhatsApp et même du parti...ils sont passés maître dans l'art de réinventer nos statuts. On ne doit jamais suggérer, on ne doit jamais critiquer, on ne doit jamais proposer etc. Si tu demandes que tout le monde dans la suite du PN ne soit pas photographe et facebookeur en même temps, on te gifle:

*pourquoi voyager t'a dépassé mais tu oses critiquer le travail des gars sur le terrain*? Si tu demandes pourquoi on exclut les gens du groupe sans les écouter tu es ennemi. Si tu demandes pourquoi un communiqué ne porte pas de signature tu es un donneur de leçon. Si tu demandes pourquoi les cadres fuient les marches, tu es un trou du cul. Si tu oses dire qu'on tourne la page du Hold up comme Ndoki a osé le dire tu es Judas. Si tu proposes les formations de la base, tu veux montrer que tu as fréquenté que qui?

Vraiment j'avais choisi de ne même pas me prononcer sur cette affaire. J'ai même promis à plusieurs que je resterai calme. Mais je constate que le but visé est de me détruire et les gars appellent les journalistes en back office pour leur véhiculer des informations erronées. Vas leur dire que si je tourne le dos au MRC, je serai plus violent que Djamen. Parce qu'aujourd'hui je comprends tous ces gens qu'on injurie tous les jours sur la toile parce qu'ils ont pensé différemment du parti.
On me sanctionne sans me faire ampliation et c'est sur les réseaux sociaux et dans les milieux du RDPC que l'apprends. C'est mon frère maternel, RDPCiste Douala 2e, et une élite RDPC de mon village qui m'appellent à tour de rôle vers 8h30 pour me demander si c'est fondé ce qu'ils voient sur la toile. Ensuite un collègue d'université et juste après un journaliste de Yaoundé. Hier mon téléphone sonnait on aurait dit que le Chef de l'Etat m'a nommé COMMUNICANT à la SONARA. Arrêtons la sorcellerie svp.'

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter