Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 07 25Article 609955

Actualités of Sunday, 25 July 2021

Source: www.camerounweb.com

Je ne vous trahirai pas – Nourane Foster

Je ne vous trahirai pas Je ne vous trahirai pas

• Nourane Foster a enfin parlé

• Elle fait une nouvelle promesse aux Camerounais

• Cabral Libii s’engage à porter plainte



Nourane Foster a reçu hier 24 juillet 2021, une délégation du PCRN conduite par le président Cabral Libii. Son agression à Bafoussam par les fonctionnaires de police a été abordée. Cependant dans son communiqué publié sur les réseaux sociaux, la députée n’a pas souhaité évoquer cet aspect de la rencontre. Elle s’est plutôt engagée à défendre la justice au Cameroun.
« Notre pays a besoin de paix et d’apaisement. Mais cela passera par la vérité et la responsabilité. Pour ma part je ne vous trahirai pas. Ça pourrait prendre du temps, mais la Justice triomphera », a déclaré Nourane Foster empruntant au passage, la célèbre phrase de Maurice Kamto « Je ne vous trahirai pas ».

La députée PCRN a profité de l’occasion pour dénoncer l’arrestation et le décès d’un jeune homme dans les locaux de la gendarmerie à Pouma. La victime en plus d’être torturée aurait été privée de ses droits élémentaires durant sa détention.

« J’ai été informée de la mort d’un jeune homme de 25 ans à POUMA suite à des tortures. Sans être entendu, Sans avoir donné sa version des faits, selon les témoins, a été admis en cellule. Violenté la nuit ,il va rendre l'âme. Le Gendarme mis en cause va aussitôt garder le corps sans alerter les proches. Les riverains et la famille demandent que lumière soit faite sur cet incident dramatique », écrit-elle.

Cabral Libii va porter plainte

A l’issue de la rencontre entre Nourane Foster et les membres du PCRN, Cabral Libii s’est engagé à porter plainte. Le président du PCRN a pris la défense de sa militante en rapportant une version contraire à celle du gouverneur de l’Ouest.

« Honorable Nourane Fotsing n'a jamais forcé un barrage de police de ses mains, ni par personne interposée, étant au volant comme l'atteste les images, elle courait déjà le risque d'endommager son véhicule. Précisons aussi que lorsqu'elle s'est présentée et qu'elle a demandé à bénéficier de la même faveur faite à un véhicule quelques minutes avant, car en effet, la police avait levé la barrière pour laisser passer un autre véhicule devant elle, un agent de police de sexe féminin avait déjà levé la barrière pour lui accorder cette faveur. Mais les collègues de cette dernière ont remis la barrière... », explique Cabral Libii.

Rejoignez notre newsletter!