Vous-êtes ici: AccueilActualités2021 08 02Article 611545

Actualités of Monday, 2 August 2021

Source: www.camerounweb.com

James Mouangue Kobila appelle les ONG de défense des droits de l’homme à faire preuve de probité

favoriser une meilleure structuration des interventions des ONG. favoriser une meilleure structuration des interventions des ONG.

Les ONG de défense des droits de l’Homme camerounaises bénéficient d’une formation.

Il s’agit d’un projet d'amélioration des conditions d'exercice des libertés publiques au Cameroun.

Il vise à favoriser une meilleure structuration des interventions des ONG.

« Votre dynamisme est aujourd’hui unanimement reconnu. L’on peut ainsi relever ,entre autres, pour s’en féliciter un certain engagement de vos associations respectives – avec des résultats évidemment variables – dans les domaines comme la défense des droits des groupes vulnérables, la lutte contre toutes les formes de discrimination, la lutte contre la traite des êtres humains, la promotion de la bonne gouvernance, l’encouragement des citoyens à prendre part à la gestion des affaires publiques, la facilitation des voies de recours au profit des victimes de violations des droits de l’Homme, l’appui aux activités gouvernementales et l’interaction avec les mécanismes régionaux et internationaux de protection des droits de l’homme », a indiqué James Mouangue Kobila Commission des droits de l’Homme et des libertés du Cameroun (Cdhl). C’était le 27 juillet dernier à Bafoussam. En effet la Commission des droits de l’Homme et des libertés du Cameroun (Cdhl) organise une série de formations avec le soutien financier de l'Union européenne.

Faire preuve de probité.

Selon James Mouangue Kobila, l’amélioration de la situation des droits de l’Homme et des libertés au Cameroun nécessite une société civile bien structurée, professionnelle et crédible. En rappel, l’un des aspects du projet d'amélioration des conditions d'exercice des libertés publiques au Cameroun vise à favoriser une meilleure structuration des interventions des organisations de défense des droits de l’Homme qui collaborent avec la institution dont il a la charge et de renforcer leurs capacités opérationnelles en matière de promotion et de protection des droits de l’Homme. Ces formations vont s’intensifier dans les autres villes du Cameroun dans les prochaines semaines.

Rejoignez notre newsletter!