Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 01 28Article 487879

General News of Tuesday, 28 January 2020

Source: camerounactuel.com

'J’ai fait 12 forages, installé 150 points lumineux'

Le député sortant à l’Assemblée nationale revient ici sur les microprojets parlementaires réalisés durant sa mandature.
Depuis le 25 janvier dernier, l’on assiste à la campagne des municipales et les législatives, occasion pour les candidats de surfer sur ses points forts et convaincre plus d’un. Certains à l’instar de Jean Michel Nintcheu choisissent la presse pour parler de leur bilan. Dans le journal Le Messager, l’élu parle des microprojets parlementaires réalisés durant son mandature.

« Au niveau des réalisations dans ma circonscription et singulièrement dans le cadre de mon enveloppe destinée à financer des microprojets, j’ai fait 12 forages, installé 150 points lumineux, sans compter des appuis à de nombreux établissements scolaires à travers des remises des prix aux élèves méritants en fin d’années scolaires. J’ai été désigné meilleur député du Littoral par le journal Afrik- informe devant d’autres nominés. C’est une indication du capital de sympathie dont je suis l’heureux bénéficiaire dans ma circonscription, dans ma région et dans tout le pays, eu égard à mon action au sein de la chambre basse de notre Parlement ». Se félicite l’homme politique.

Prochain mandat
Pour le prochain mandat qu’il sollicite, il surfe sur le fédéralisme. « Dans le contexte actuel, sachant que l’option du fédéralisme a toujours été soutenue par le Sdf, nous allons continuer à nous battre, pour faire entendre raison aux autres qui rejettent le fédéralisme comme forme de l’Etat ».

« Nous allons le faire, si nos populations nous font confiance », insiste celui-ci. Il présente le modèle de gouvernance comme une panacée pour le Cameroun. « Si nous avions adopté cette forme de l’Etat, le problème anglophone n’aurait jamais vu le jour ou tout au moins, il n’aurait pas connu l’ampleur qu’il prend ces derniers mois. Nous comptons sur les électeurs pour nous donner une représentativité importante, pourquoi pas la majorité, pour que nous procédions à une réforme constitutionnelle ».

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter