Vous-êtes ici: AccueilInfos2021 01 09Article 566054

General News of Saturday, 9 January 2021

Source: Actu Cameroun

Invasion au Capitole : Mathias Owona Nguini s’attaque à Maurice Kamto

Sur sa page Facebook, le politologue camerounais a commenté l’invasion du Capitole par les partisans de Donald Trump. Non sans implicitement envoyé des piques au MRC.
Des centaines de partisans pro-Trump ont envahi le Capitole à Washington mercredi 6 janvier 2021. Alors que le comptage des votes des grands électeurs au Congrès devait sceller la victoire de Joe Biden.

Sur sa page Facebook, le politologue Mathias Owona Nguini a commenté cette actualité. Selon lui, les institutions américaines restent solides malgré l’invasion du Capitole mercredi dernier.

« Ils disent que les institutions américaines sont solides parce que les zélotes trumpistes n’ont pas pu imposer leur volonté illégitime. Par contre, ils dénigrent les institutions camerounaises, les traitant de fragiles, alors qu’elles empêchent les zélotes kamtalibans d’imposer leur volonté illégitime. waaaaaaahhhhh, le double standard !! », analyse-t-il.



Ces institutions politiques américaines que vous idéalisez, poursuit le politologue, en les considérant comme les précurseurs de la démocratie, ont été créées de manière à coexister avec l’apartheid de 1776 à 1965. Soit 189 ans sur ces 244 ans. Ces belles institutions fondées sur l’état de droit et les droits de l’homme n’en ont pas moins coexisté avec l’esclavage systémique de 1776 à 1865 soit 89 ans sur les 244 ans. Ces belles institutions ont été fondées sur l’extermination originaire des amérindiens.

Une quinzaine de personnes inculpées pour les violences
Aux Etats-Unis, une quinzaine de personnes ont été inculpées pour les violences au Capitole a annoncé le ministère de la Justice. Parmi elle, l’homme photographié dans le bureau de la cheffe démocrate Nancy Pelosi. Il a été arrêté vendredi matin.

«Nous sommes en mesure d’annoncer quinze inculpations par la justice fédérale», a déclaré au cours d’un point-presse Ken Kohl, du bureau du procureur fédéral de Washington.

Pris en photo dans les bureaux des élus, avec un drapeau confédéré ou assis à la place du président du Sénat, les visages des partisans du président sortant Trump au sein du Capitole ont fait le tour de la planète.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter