Vous-êtes ici: AccueilInfos2020 04 03Article 503074

General News of Friday, 3 April 2020

Source: Cameroon Info

Introuvable, Paul Biya envoie des instructions fermes à 2 ministres qui s'exécutent illico

Paul Biya dépêche Paul Atanga Nji (MINAT) et Joseph Beti Assomo (MINDEF) à Kyé-Ossi (Sud) pour vérifier le projet de construction de trois miradors équato-guinéen sur le sol camerounais. Cette mission de contrôle a eu lieu le 2 avril 2020.

Le Président de la République, Paul Biya a dépêché son ministre de la Défense, Joseph Beti Assomo, et celui de l’Administration Territoriale, Paul Atanga Nji, le 2 mars 2020 pour Kyé-Ossi, à la frontière qui sépare le Cameroun à la Guinnée-Equatoriale et au Gabon. Il était question pour les envoyés spéciaux du Chef de l’Etat, de vérifier la véracité de la construction de trois miradors équato-guinéen sur le territoire camerounais.

La Guinée équatoriale a entrepris depuis quelques mois, un projet de construction des miradors le long de la frontière qui la sépare du Cameroun, sans respecter le tracé frontalier. Le quotidien gouvernemental Cameroon Tribune en kiosque ce 3 avril 2020 rapporte que: «C’est pour voir plus clair dans cette ‘’velléité expansionniste’’ que le chef de l’Etat camerounais a dépêché sur le terrain les deux membres du gouvernement. Question de vérifier la véracité des informations reçues et de lui faire un compte-rendu objectif et détaillé».

En compagnie du gouverneur de la Région du Sud, Félix Nguele Nguele et du préfet de la Vallée du Ntem, Bouba Haman, les deux membres du gouvernement ont parcouru à pied, une dizaine de kilomètres sur le site des travaux entrepris par la Guinée équatoriale. Tour à tour, le commandant de la première région militaire interarmées, le général de Brigade Raymond Ezo’o et le commandant du 11è bataillon d’infanterie motorisée, le lieutenant-colonel Djamo Haman ont, cartographie à l’appui, présenté la situation.

«Tout le long de la frontière, les Equato-guinéens ont réalisé une route bitumée. Sur la partie camerounaise, ils ont entamé un terrassement et entreposé des pierres pour la construction d’un mur de séparation et des miradors. C’est grâce à la présence renforcée des troupes camerounaises que ces chantiers ont dû être arrêtés», raconte Cameroon Tribune.

Au cours de la réunion de sécurité tenue à la mairie de Kye-Ossi, Joseph Beti Assomo a transmis aux militaires camerounais en poste dans la zone, les félicitations du Chef des armées, «pour leur sens du devoir, leur vigilance et surtout pour le sang- froid dont ils ont fait preuve lors de ces incidents», affirme le journal.

Vous êtes témoin d'un fait, vous avez une information, un scoop ou un sujet d'actualité à diffuser? Envoyez-nous vos infos, photos ou vidéos sur WhatsApp +237 650 531 887 ou par email ! Les meilleurs seront sélectionnés et vérifiés par la rédaction puis publiés sur le site.

Rejoignez notre newsletter